Les iPhone 7 équipés de modem Intel sont moins bons que les modèles embarquant un modem Qualcomm. Malheureusement, les iPhone français sont équipés par Intel.

Quand on achète un smartphone, on imagine que le modèle qu’on tient dans les mains sera le même que celui qu’on a vu dans les tests ou en magasin. Cela dit, c’est assez courant de voir les constructeurs utiliser deux composants différents dans un même modèle. La première raison est évidente : pour assurer des volumes suffisants, il peut être nécessaire de faire confiance à plusieurs partenaires pour que l’offre réponde à la demande. La seconde est financière : diversifier ses partenaires permet de les mettre discrètement en concurrence, en montrant à l’industrie qu’il n’y a pas de contrat d’exclusivité.

L’iPhone 7 est ainsi équipé de deux modems data différents. Le premier est fabriqué par Qualcomm, partenaire historique d’Apple et le second est fourni par Intel. On s’attendrait, en tant que consommateur, à avoir les mêmes performances sur le produit fini quel que soit le modèle : c’est à Apple de s’assurer que les composants achetés chez ses fournisseurs répondent de la même manière au cahier des charges. Et d’après les tests complets du spécialiste des réseaux CellularInsights, ce n’est pas vraiment le cas.

Le magazine a utilisé des machines pour simuler des antennes 4G qui auraient été à des distances différentes des smartphones. Les résultats montrent que sur un signal faible, le modem de Qualcomm s’en sort bien mieux que le modèle d’Intel. En moyenne, CellularInsights parle de 30 % de performance en moins sur le modem Intel par rapport au modem Qualcomm, ce qui n’est tout de même pas rien.

band12-1024x682

Pire : si on compare l’iPhone équipé du modem Intel à la concurrence, on s’aperçoit qu’il est l’un des plus mauvais joueur de sa catégorie, moins bon que l’iPhone 6S ou le Nexus 5X.

comparison

En France, les modems des iPhone 7 sont malheureusement ceux compatibles GSM, soit les modems Intel (référencés A1778 et A1778). Les modems CDMA, un autre type de réseau mobile, sont réservés à quelques opérateurs américains et asiatiques. En pratique, nous n’avons pas constaté de souci à l’usage : ces chiffres théoriques n’ont pas vraiment d’impact sur notre usage quotidien du smartphone. Néanmoins, cela questionne clairement le choix d’embarquer Intel dans les futures déclinaisons du smartphone haut de gamme.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés