Après la Suède et l'Irlande, Facebook met le cap sur le Danemark. Le réseau social entend bâtir un troisième centre de traitement de données sur le continent européen.

Très présent aux États-Unis, Facebook l’est tout autant en Europe. Aussi le site a-t-il l’intention de consolider sa présence sur le Vieux Continent en installant un troisième centre de traitement de données à Odense, une commune danoise située sur l’île de Fionie, au centre du pays.

La presse locale rapporte que le data center sera plus imposant que celui se trouvant à Luleå, ville du nord de la Suède se trouvant non loin du cercle arctique. Les dépenses pour construire cette installation et couvrir toutes les frais périphériques étaient évaluées à près de 450 millions de dollars. Le nouveau centre pourrait donc dépasser ce montant. À Odense, l’ensemble des bureaux devrait occuper une surface de 184 000 mètres carrés.

Des serveurs opérés par Facebook.
Des serveurs opérés par Facebook.

À l’heure actuelle, Facebook est en train de construire un data center en Irlande, sur la côte Est du pays. Pour cette installation, le réseau social américain a l’intention de l’alimenter exclusivement avec des sources d’énergie renouvelables, en l’occurrence en profitant du parc éolien local.

Le centre de données au Danemark devrait lui aussi profiter de la politique de Facebook en matière écologique. Le site souhaite qu’au moins la moitié de son approvisionnement en électricité proviennent de sources d’énergie renouvelables d’ici la fin 2018, en diminuant la part occupée par les approvisionnements moins « verts » comme le charbon, le gaz naturel et le nucléaire.

Le centre à Luleå.
Le centre à Luleå.

Ces efforts ont été remarqués par Greenpeace l’an dernier. Dans son rapport, l’ONG classe le site communautaire parmi les bons élèves. Apple et Yahoo ont de meilleures notes, mais pas Google, Microsoft et Amazon. Rappelons à ce sujet qu’une collaboration a été signée entre Facebook et Greenpeace.

Outre un approvisionnement en éolien, hydraulique et solaire, Facebook cherche aussi à réduire sa facture. La compagnie américaine veut profiter de ses découvertes faites dans le cadre du projet Open Compute pour diminuer au maximum la consommation électrique, en concevant des centres de données s’appuyant sur des composants moins énergivores, en repensant le matériel ou en réaménageant les installations.

fb-data-center-ventilation
Le système de ventilation.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés