L'appareil photo hybride n'est pas un secteur facile à aborder pour un constructeur. Mais Yi, une entreprise chinoise qui a surgi dans la galaxie entrepreneuriale Xiaomi, a fait sensation à la Photokina de Cologne grâce à un rapport qualité/prix impressionnant pour son hybride.

Un air de Leica, une interface intuitive et un capteur 20 mégapixels : dès le premier regard, le Yi M1 sait retenir l’attention. Il devient encore plus intéressant lorsque l’on découvre le prix — environ 300 € — de cet appareil photo hybride à objectifs interchangeables. Un rapport qualité-prix, quasi inédit dans le secteur de la photo. Reste à voir si les promesses sont tenues.

1608156

À ce tarif, l’appareil est livré avec un objectif 42,5 mm f/1.8 et est capable de filmer en 4K, en plus d’embarquer un capteur 4/3. Très simple, le boitier est en aluminium et son apparence ajoute à l’ensemble une modernité qui devrait convaincre notamment la frange la plus jeune de la clientèle de Yi.

un capteur Sony 20 mégapixels

Son écran tactile de 3 pouces est l’unique interface pour voir les clichés puisque l’appareil n’a pas de viseur. L’expérience utilisateur s’inspire de celle que l’on trouve dans la photographie sur téléphone mobile, ce qu’on imagine être une bonne idée pour les jeunes générations ayant d’abord connues la photo sur mobile avant de se pencher sur ses déclinaisons plus sérieuses.

Avec ses rares boutons et juste deux molettes, la simplicité est décidément poussée sur l’appareil. Comme l’a observé FrAndroid, il s’est même inspiré des mobiles pour certains mécanismes, comme la mise au point tactile en touchant un endroit de l’image sur lequel le capteur va s’ajuster. Avec un capteur Sony 20 mégapixels, le M1 filme, on l’a dit, en 4K et enregistre les photos, si on le souhaite, au format RAW.

photo-14444012

En somme, ce Yi M1 propose une approche plutôt moderne et innovante en matière d’appareil photo hybride. Il pourrait séduire des jeunes gens connectés à la recherche d’une première expérience dans le monde de l’appareil photo. D’ailleurs, il embarque une sorte de module d’entrainement pour apprendre à l’utiliser et en tirer son meilleur. Ainsi, le M1 veut montrer qu’il n’est pas un produit hors de portée du profane et qu’il est vraiment simple de le prendre en main.

xiaomi-yi-m1-6-sur-6-1000x667

L’appareil pourrait être disponible à l’achat en Europe. Il sort en tout cas cette semaine en Chine. Yi veut en tout cas montrer que ce n’est pas une une entreprise dans l’ombre de Xiaomi mais bien l’ambassadeur d’un made-in-China qui tente des choses et qui conserve un certain degré de finition.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés