Firefox sur les systèmes GNU/Linux n'était pas en capacité jusque-là de lire Netflix ainsi que les autres services de streaming intégrant des DRM. Une faiblesse qui sera de l'histoire ancienne avec la future version du navigateur grâce à l'intégration du module Google, Widevine.

Les utilisateurs de systèmes GNU/Linux rencontrent aujourd’hui des difficultés, lorsqu’ils utilisent le navigateur web Firefox, à accéder à des services de streaming comme celui de Netflix. Ces usagers doivent se tourner vers Chrome pour Linux afin d’accéder aux contenus incluant des verrous numériques (DRM) des services de vidéo à la demande par abonnement (SVOD), mais aussi certains replays, et ainsi de suite.

Des soucis que ne connaissent pas les utilisateurs de Firefox sur Windows et Mac OS, puisque le navigateur intègre déjà un module de déchiffrement proposé par Google, que l’on connaît sous le nom de Widevine.

Justement, cette situation va changer.

Les développeurs de Mozilla ont en effet marqué comme résolue l’intégration du module de Google dans la prochaine version du navigateur pour Linux — Firefox 49, qui est attendue pour septembre.

Le support des DRM

Ce module, le Google Widevine CDM (Content Decryption Manager), s’appuie sur des technologies de Silverlight, qui permettent aux services de streaming de protéger leurs contenus lors d’un visionnage sur un navigateur compatible, afin, notamment, de limiter les risques de piratage. Un préalable que Netflix pose par exemple pour son service et qui est exigé par les distributeurs. Son absence de la version pour Linux de Firefox était principalement due à l’opposition de voir des technologies contenant des verrous numériques arriver dans les distributions où la liberté est le maître-mot.

Pour rappel, le module n’est pas pré-compilé avec Firefox mais téléchargé et installé lors du premier démarrage du navigateur et lancé uniquement si l’utilisateur accède à un service exigeant son exécution.

netflixscreenhome.jpg

Avant que les utilisateurs puissent accéder de manière naturelle aux services de streaming, il faudra que ces derniers sortent de leur liste noire la version Linux du navigateur, ce qui pourrait prendre plus de temps qu’une mise à jour de Firefox. Durant ce laps de temps, changer l’user-agent du navigateur pour ces sites sera le moyen le plus facile d’accéder aux services.

Mozilla a bien entendu fait savoir qu’une version sans extensions médias de son navigateur sera proposée aux puristes qui ne veulent absolument pas transiger sur ce point.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés