La fondation Mozilla lance un nouveau projet expérimental pour son navigateur web. Via le programme Test Pilot, elle propose de transformer les pages d'erreur 404 pour les rendre plus utiles à l'internaute.

Si vous êtes un vieux briscard du net, vous avez certainement déjà dû croiser des tas de pages d’erreur 404. Derrière ce code se cache une information selon laquelle la ressource qui est demandée par le navigateur de l’utilisateur, par exemple une page web, n’est pas disponible. Il existe plein d’autres codes, mais la page d’erreur 404 est indéniablement la plus connue.

Si ces pages ont le mérite de délivrer une première information, à savoir l’absence du contenu demandé, elles pourraient se montrer encore plus utiles. C’est en tout cas un avis qui est partagé par divers observateurs. En 2012, on a vu par exemple le projet porté par Not Found, qui consiste à remplacer les pages 404 par un avis de recherche sur des enfants portés disparus.

404 Numerama
Un exemple de page d’erreur 404.

Dans un même ordre d’idée, il y a le projet de la fondation Mozilla. Baptisé No More 404s, il consiste à remplacer les pages d’erreur 404 par les bonnes pages du site, de façon à ce que les internautes puissent accéder aux ressources qu’ils demandent. Comment est-ce possible ? C’est très simple : il suffit d’afficher la version antérieure desdites pages qui ont été sauvegardées à l’avance par Archive.org.

L’organisation propose en effet une « machine à remonter le temps » dénommée Wayback Machine. Elle consiste à indexer et archiver des milliards de pages sur le web afin d’en garder une trace, ce qui est très pratique quand celles-ci sont retirées pour une raison ou pour une autre ou lorsque le site web disparaît totalement. Le service agit comme la mémoire du web et s’efforce d’être aussi exhaustif que possible.

L’opération No More 404s n’est pour l’instant pas intégrée directement dans Firefox. Pour la tester, il faut rejoindre le programme Test Pilot mis en place par Mozilla pour expérimenter de nouvelles fonctionnalités du navigateur web et dont certaines seront peut-être en mesure de l’intégrer officiellement. Ces modules peuvent désactivés à tout moment si l’expérience proposée ne convient pas, ou plus.

À lire sur Numerama : Testez de nouvelles fonctionnalités de Firefox avec Test Pilot

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés