Qwant, qui se rêve en compétiteur européen de Google, a conclu un partenariat avec la fondation Mozilla pour proposer une version spéciale de Firefox. Dans celle-ci, Google est remplacé par Qwant.

C’est un très joli point que vient de marquer Qwant. Face à l’omniprésent Google, qui gère la quasi-totalité de la recherche en Europe, le moteur de recherche a annoncé ce lundi un partenariat avec la fondation Mozilla pour proposer une version alternative de Firefox : au lieu de faire de Google le moteur de recherche par défaut du navigateur web, ce sera Qwant qui sera mis en avant.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Que la page d’accueil de Firefox n’est plus celle de Google : c’est désormais Qwant qui est aux manettes (le paramètre peut toutefois être changé à n’importe quel moment dans les options du navigateur). C’est le changement le plus aisément visible. Mais il faut aussi signaler le déploiement d’un bouton Qwant dans la barre d’outils, à côté de celui de Firefox Hello, que l’on peut obtenir en installant un module complémentaire.

Firefox pour Qwant
La version spéciale de Firefox pour Qwant.

« Firefox pour Qwant dispose d’un nouveau bouton dans la barre d’outils qui permet d’accéder rapidement aux fonctions essentielles de Qwant : carnets, favoris, activation de la protection contre le pistage, réglages des paramètres de votre compte Qwant… », détaille le moteur de recherche européen. Cette version est proposée sur ordinateur, mais aussi sur mobile (Android et iOS).

Ce sont les valeurs défendues par Qwant et son souci de la protection de la vie privée qui ont convaincu Mozilla de se rapprocher du moteur de recherche européen, au détriment de la firme de Mountain View. Cela étant, l’ampleur du rapprochement entre Qwant et Mozilla reste limité : seule une version bien spécifique de Firefox est concernée : toutes les autres continuent de proposer Google par défaut.

Qwant Firefox add-on
Le bouton Qwant dans la barre d’outils.

Bien que timide, ce premier pas s’inscrit dans un mouvement dans lequel Mozilla signe des accords régionaux pour utiliser par défaut d’autres moteurs de recherche. Aux USA, Google a été remplacé par Yahoo pour une durée de cinq ans. En Chine, c’est Baidu qui est proposé. Enfin, la Russie et la Turquie ont droit à Yandex, signe que la fondation peut se passer de l’argent de la firme de Mountain View.

« Firefox pour Qwant protège l’internaute contre les tentatives de pistage et de ciblage comportemental. En l’isolant de ces pratiques intrusives, Firefox pour Qwant incarne l’engagement de Qwant pour un modèle publicitaire plus respectueux des internautes et par conséquent plus vertueux pour tous les acteurs », écrivent Mozilla et Qwant dans un communiqué commun.

« L’ouverture, le choix et le respect de la vie privée sont également celles pour lesquelles œuvre Qwant, en particulier en refusant de pister les internautes à chacun de leurs clics et en défendant la stricte neutralité des résultats de recherche. Firefox pour Qwant incarne ainsi l’engagement de ces deux acteurs à promouvoir un Web meilleur », ajoutent les deux partenaires.

Qwant a fait du respect de la vie privée l’un de ses principaux arguments commerciaux pour séduire le grand public. Et visiblement, ça marche : s’il est encore incapable de se mesurer vraiment à Google, son audience croît. La société reste toutefois bien discrète sur  le nombre de recherches, préférant mettre en avant l’évolution du nombre d’utilisateurs au fil du temps.

Depuis plus d’un an, Qwant a multiplié les initiatives. Après une refonte de son interface en 2015, une mouture pour les enfants a été mise au point ainsi qu’une version très épurée du design. L’entreprise a même mis un pied dans la musique avec Qwant Music.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés