Encore tout petit poucet sur le marché des moteurs de recherche, Qwant a les signaux au vert. L'alternative française à Google affiche une forte augmentation de ses visites depuis un an.

C’est encore un nain à côté du géant Google. C’est même à peine une mouche collée sur son front. Mais Qwant avance. Un an après le lancement de sa nouvelle version, et quelques mois après l’ouverture de son service Qwant Junior destiné à sécuriser les recherches faites par des enfants, le moteur de recherche européen annonce des chiffres de fréquentation en hausse très sensible.

Qwant affirme ainsi être passé de 8 millions d’utilisateurs en novembre 2015 à 17,7 millions d’utilisateurs en mars 2016. Ces trois derniers mois, l’audience du moteur de recherche a progressé de 26,5 %. Une bonne nouvelle pour ceux qui espèrent naître enfin une véritable alternative à Google, non américaine.

On mettra toutefois ces chiffres en perspective en rappelant que Google répond à plus de 100 milliards de recherches par mois, effectuées par plus de 1,2 milliard d’internautes dans le monde. Le concurrent le plus à l’échelle de Qwant, DuckDuckGo, affiche lui-même plus de 10 millions de requêtes par jour. Or Qwant ne veut pour le moment pas communiquer sur le nombre de recherches.

Toutefois, la direction prise est la bonne. « En l’espace de deux ans, Qwant s’est hissé au 133ème rang des sites les plus consultés en France (soit un gain de 209 places par rapport au mois d’octobre 2015) », souligne le moteur dans un communiqué. Pour Éric Léandri, le directeur général et co-fondateur de Qwant, « ce succès démontre que par ses engagements, Qwant répond à une véritable attente de la part des internautes, notamment en garantissant le respect de la vie privée et la neutralité des résultats ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés