La Norvège, qui dépend encore beaucoup de ses exportations de pétrole, pourrait envoyer un signal fort en devenant le premier pays au monde à interdire les ventes de voitures à pétrole, d'ici 2025. Réaliste ?

À ce stade ce n’est encore qu’une rumeur, véhiculée par la presse norvégienne et montée en épingle par le quotidien britannique The Independant, qui s’appuie sur un article du journal Dagens Næringsliv. Même si aucune proposition législative n’a encore été mise sur la table, un consensus politique serait en train d’émerger en Norvège, pour imposer la commercialisation de véhicules à zéro émission de particules d’ici 2025, ce qui donnerait le monopole de fait aux véhicules électriques. Une première mondiale.

La rumeur a été confirmée au Aftenposten par le Parti Démocrate et le Parti Libéral, qui sont à gauche de l’échiquier politique norvégien. Mais en revanche, elle n’a pas encore été confirmée par le Parti du progrès (FRP), un parti d’extrême droite qui fait partie de la coalition au pouvoir avec le Parti conservateur. Elle serait même été démentie par ce dernier.

Si le calendrier reste l’objet de débats, il est toutefois à peu près certain que les quatre partis politiques, qui doivent sans cesse discuter ensemble du fait du système démocratique de représentation proportionnelle, sont désormais d’accord sur l’objectif. Déjà un quart des voitures (24 %) vendues en Norvège seraient des voitures électriques, et la quasi totalité de l’énergie électrique du pays (99 %) provient d’une énergie renouvelable, grâce aux centrales hydroélectriques.

La Norvège serait ainsi le pays avec le plus de véhicules électriques dans le monde, en proportion de sa population. En mars 2016, une voiture sur trois achetée en Norvège était une voiture électrique.

Nombre d'immatriculations de voitures électriques en Norvège, de 2004 à 2015.
Nombre d’immatriculations de voitures électriques en Norvège, de 2004 à 2015. (source)

12e plus gros exportateur de pétrole au monde

Si le bannissement de fait du pétrole et du Diesel étaient confirmés, ce serait un symbole spectaculaire de la part de la Norvège, dont l’économie a beaucoup dépendu et dépend encore en bonne partie de l’or noir. Au début des années 1980, près d’un tiers de ses exportations concernaient des produits pétroliers. Elle est aujourd’hui le 12e plus gros exportateur de pétrole au monde, selon le classement réalisé par l’OPEP.

Mais le pays nordique se veut aujourd’hui vertueux en matière environnementale, et fait du virage technologique vers les énergies vertes un axe stratégique fort de développement pour les décennies à venir.

La nouvelle d’une éventuelle interdiction des voitures à pétrole d’ici 2025 a en tout cas réjoui Elon Musk, qui a lui-même fait le pari du 100 % électronique avec son groupe Tesla Motors. « Quel pays incroyablement génial. Vous assurez les mecs ! », a-t-il tweeté avec enthousiasme.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés