C'était un grand jour pour Nvidia. Le spécialiste du GPU a annoncé sa nouvelle architecture, celle que l'on connaît depuis quelques mois sous le nom de Pascal. En prime, deux nouvelles cartes graphiques.

Moins onéreuses et beaucoup plus performantes, voilà ce que l’on devrait retenir des annonces de Nvidia cette nuit. Ils ont profité de la DreamHack organisée au Texas pour dévoiler enfin leur dernière architecture : Pascal.

Cette dernière est un changement stratégique dans cette industrie : elle possède une finesse de gravure de 16nm FinFET (via TSMC), la dernière génération était gravée en 28nm (Maxwell et Kepler). Plus de finesse a permis à Nvidia d’augmenter sensiblement la fréquence d’horloge de ses GPU, avec 2560 unités de calcul.

Ch0t9nkUkAI4oeF
Jen-Hsun Huang, le CEO de Nvidia, et sa GTX 1080

Au final, la Nvidia GeForce GTX 1080 est capable d’atteindre une puissance de 9 Tflops, pour une consommation plus mesurée (180W) avec 8 Go de mémoire RAM GDDR5X. Pour comparaison, cette GTX 1080 possède au moins deux fois les performances d’une GTX 970 et près de 20 % de performances en plus par rapport à une GTX Titan X ou une GTX 980 Ti (250W). Le tout pour un prix inférieur à la génération précédente, 599 dollars soit à peu près 650 euros. La commercialisation est prévue le 27 mai prochain pour les premières cartes de partenaires.

GTX-1070
420 euros environ

La GeForce GTX 1070 est encore plus intéressante, car elle ne coûte que 379 dollars, soit environ 420 euros en prix public conseillé. A ce prix, elle est capable d’afficher une puissance de 6,5 TFlops avec 8 Go de mémoire GDDR5. Le plus surprenant : Nvidia annonce des performances au-dessus d’une GeForce GTX Titan X, vendue plus de 1000 euros actuellement. La commercialisation est prévue début juin.

Enfin, les deux cartes graphiques seront également vendues sous l’appellation Founders Edition. Il s’agit du design de référence, Nvidia en veut environ 80 euros de plus pour chaque modèle.

Espérons que la VR puisse tourner sur des configurations à 500 euros en 2017

Ce que l’on peut voir derrière cette nouvelle génération de GPU : des prix qui vont baisser, et l’arrivée de la réalité virtuelle qui demande de plus en plus de puissance. Espérons que le HTC Vive ou encore l’Oculus Rift puissent tourner sur des configurations à 500 euros en 2017. En tout cas, ces annonces Nvidia vont dans le bon sens.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés