Here a décidé d'abandonner le développement de ses applications sur la plateforme mobile de Microsoft.

Edit du 16/03/2016 : Suite à l’annonce de Here, un employé de Microsoft a posté sur Reddit, que Maps — l’application de cartographie de Microsoft — sera bientôt améliorée via une mise à jour.

L’application Here est souvent citée comme la meilleure solution de cartographie sur Windows Phone. Mais les utilisateurs du système d’exploitation de Microsoft devront bientôt se tourner vers d’autres alternatives puisque celle-ci ne sera plus développée pour Windows 10.

Nokia avait revendu Here (précédemment Here Maps) au regroupement d’Audi, BMW et Mercedes en août dernier. Et dans un billet publié sur le blog de l’application, les constructeurs automobiles ont annoncé qu’ils préféraient arrêter le développement de l’application pour se concentrer sur les plateformes concurrentes.

«  Nous avons rendu les applications Here compatibles avec Windows 10 en utilisant un bricolage, qui ne sera plus effectif à partir du 30 juin 2016 », explique Pino Bonetti sur le blog de l’application. « Continuer à développer les applications HERE pour Windows 10 nous demanderait de refaire entièrement les applications, un scénario qui a mené à la décision commerciale de retirer les applications du magasin applicatif de Windows 10 », ajoute-t-il.

heremaps

À partir du 29 mars, les applications Here ne seront plus disponibles sur le Windows Store. Sur les derniers téléphones Windows 10 Mobile comme le Lumia 950, l’application cessera de fonctionner après le 30 juin. Toutefois, les téléphones sous Windows Phone 8.1 pourront continuer d’utiliser les applications après cette date, mais sans profiter des nouveautés puisque «  le développement sera limité aux mises à jour de sécurité critique ».

C’est un sacré coup pour les utilisateurs de Windows Phone qui perdent encore une application connue. La firme de Redmond essaie tant bien que mal d’inverser la tendance comme le prouve le rachat récent de Xamarin. Mais malgré les efforts de Microsoft, sa plateforme mobile est dans un cercle vicieux : ses faibles parts de marché n’attirent pas les développeurs, ce qui se traduit par un manque applicatif qui n’attire pas les utilisateurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés