De récentes informations suggèrent que les développeurs pourront soumettre des applications universelles pour la Xbox One lors de la prochaine conférence Build de Microsoft.

L’universalité a toujours été le fer de lance de Microsoft avec Windows 10. La firme de Redmond imagine un futur dans lequel les utilisateurs peuvent passer facilement de leur téléphone à leur tablette ou encore de leur ordinateur à leur console de jeux.

1894834-hig-device-primer-01-500

La vision de Microsoft s’incarne dans des appareils polyvalents, à la fois tablette et ordinateur portable comme c’est le cas de la Surface Pro 4, ou d’abord ordinateur portable qui devient tablette comme c’est le cas de la Surface Book. Lors de la //build 2015, la conférence annuelle de Microsoft pour les développeurs, la société avait même révélé Continuum, un moyen de transformer son smartphone en ordinateur.

Un Windows pour tous les appareils

Ce nouvel horizon de possibilités matérielles est permis par un logiciel taillé pour la polyvalence. La dernière version du système d’exploitation de Microsoft est centrale à l’écosystème matériel de la société : pour reprendre la formulation marketing utilisée par la firme, il s’agit « d’un Windows pour tous les appareils ».

Treadwell3

En effet, depuis Windows 10, Microsoft offre la possibilité aux développeurs de créer des applications pour le système, et non pas pour une seule catégorie d’appareils. Si les parts de marché de Windows Phone sont trop faibles pour justifier les investissements des développeurs, Microsoft espère les attirer en rendant compatibles les applications avec tout un écosystème de produits.

Toutefois, les développeurs ne pouvaient pas créer d’applications universelles pour la Xbox One. Mais d’après des informations obtenues par The Verge, l’entreprise pourrait enfin ouvrir sa console aux applications universelles lors de la prochaine Build, le 30 mars à San Francisco. Dans un tweet, Phil Spencer, le responsable de la division Xbox a en effet évoqué que les « prochaines étapes de la plateforme universelle Windows seront discutées lors de la //build ».

Spencer a également répondu aux critiques de Tim Sweeney, le patron du studio de jeu Epic Games, qui accusait Microsoft de chercher à monopoliser le marché du jeu avec sa plateforme applicative universelle. Pour le responsable, « Windows a toujours été un écosystème ouvert qui accueille les contributions aussi bien matérielles que logicielles ».

Spencer ajoute que la plateforme applicative universelle est « disponible pour tous les développeurs et sur n’importe quel magasin d’application ».

Ce dernier tweet est sujet à interprétation. Il pourrait indiquer la volonté de Microsoft de laisser d’autres entreprises offrir des magasins d’applications alternatifs sur Windows (comme le fait par exemple Amazon sur Android). Il pourrait également s’agir d’un simple rappel de l’acquisition récente de Xamarin par Microsoft, qui permettra aux développeurs de porter des applications d’Android à iOS vers la plateforme applicative universelle Windows, et inversement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés