Samsung a demandé à Epic Games de réaliser une démonstration de l'API 3D Vulkan sous Unreal Engine 4. Le résultat est impressionnant.

Et si les téléphones de demain offraient des graphismes dignes des consoles de jeux vidéo actuelles ? C’est la promesse de Vulkan, une API de bas niveau qui, de la même manière que la PlayStation 4 et la Xbox One, offre aux développeurs de jeux un bien meilleur accès aux ressources du système. Le gain de performance se traduit par des jeux plus fluides et beaucoup plus beaux.

Développé par le Khronos Group (à qui l’on doit notamment OpenGL et OpenGL ES), le moteur Vulkan bénéficie déjà d’une large adoption au sein de l’industrie. À la fois open-source et multiplateforme, l’API 3D est déjà supportée par AMD, Nvidia et Intel, qui ont développé des pilotes compatibles Windows et Linux. Mais Vulkan est également supportée par la dernière version du système d’exploitation Android, et les moteurs de jeux développés par Epic Games et Unity comptent bien en profiter.

maxresdefault
Le rendu est saisissant.

Ainsi, lors de la présentation des nouveaux Samsung Galaxy S7, le Coréen en a profité pour faire la démonstration des capacités de l’API. Le constructeur s’est associé à Epic Games, qui est à l’origine de ProtoStar, une démo du moteur Unreal Engine 4 qui exploite les possibilités offertes par Vulkan.

Vulkan promet de donner aux jeux un « plus grand niveau d’interactivité, des jeux plus dynamiques et moins d’objets statiques à l’écran ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est renversant. Grâce à sa gestion intelligente des ressources, l’API offre des effets jamais vus sur un smartphone et signe une nouvelle étape dans le graphisme mobile.

ProtoStar se distingue par une meilleure gestion de la profondeur de champ et de l’aberration chromatique, la prise en charge des champs de particules par le GPU et la compression ASTC des textures. Le moteur impressionne surtout par sa gestion des reflets et des lumières sur les objets statiques et en mouvement et par son lissage des textures (anticrénelage temporel), ce qui donne à l’ensemble un rendu extrêmement léché.

Pour profiter des jeux utilisant l’API du Khronos Group, il faudra bien sûr disposer d’un GPU compatible, comme ceux qui équipent les derniers Galaxy S7 à savoir l’Adreno 530 et le Mali-T880 MP12.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos