Epic Games a annoncé cette semaine un changement de modèle économique pour son moteur Unreal Engine 4, utilisé par nombre d'éditeurs de jeux vidéo. Tous les développeurs pourront désormais en profiter gratuitement, ou reverser 5 % du chiffre d'affaires brut s'ils génèrent plus de 3 000 dollars de recettes par trimestre. Gagnant-gagnant.

Vous souhaitez créer des jeux vidéo, des démonstrations 3D, des films ou encore des applications de réalité virtuelle ? Epic Games propose désormais une solution simple et très peu coûteuse, en distribuant gratuitement sa suite Unreal Engine 4, avec le code source C++. Auparavant, les développeurs indépendants et éditeurs devaient payer 19 dollars par mois et par poste pour utiliser le moteur utilisé par Epic pour créer ses propres jeux vidéo.

L'utilisation du moteur Unreal Engine 4 sera maintenant intégralement gratuite pour toute exploitation non commerciale, ou même pour les films et autres visualisations présentées par des consultants. Sinon, s'ils souhaitent vendre un jeu ou une application, les développeurs devront uniquement reverser 5 % du chiffre d'affaires brut (avant commission d'Apple, par exemple) réalisé avec leur application, lorsqu'ils dépassent 3 000 dollars de recettes par trimestre et par application. "Nous gagnons lorsque vous gagnez", résume Tim Sweeney, le fondateur d'Epic Games.

Conçu au départ pour réaliser des jeux de tir sur PC, le moteur Unreal Engine a évolué pour embrasser désormais une très grande diversité de projets. Unreal Engine 4 peut ainsi être utilisé pour créer des jeux 2D sur tablettes ou smartphones ou pour réaliser des applications pour Oculus Rift, et permet de porter des projets sur PC, Mac, iOS, Android, Linux, SteamOS, Xbox One, PS4, ou même en HTML5.

5 % DE COMMISSION SUR LE CHIFFRE D'AFFAIRES BRUT

Très complet, la suite propose des outils qui couvrent aussi bien le rendu 3D, l'animation de personnages ou la création de niveaux, que l'intelligence artificielle, la physique des corps, ou l'audio.

Plus son moteur deviendra une référence pour les développeurs et plus il sera ouvert à un grand nombre de plateformes, plus les revenus d'Epic Games issus de multiples rivières alimenteront le fleuve. C'est sensiblement le même modèle qu'Apple ou Google avec leur SDK pour iOS ou Android, mais porté sur différentes plateformes, et sans avoir le contrôle total sur la distribution — les développeurs devront remplir des déclarations de chiffre d'affaires pour payer leur dîme chaque trimestre. En passant à une formule (presque) gratuite, Epic Games espère sans doute gagner des parts de marché sur Unity, qui est installé exactement sur le même marché.

"Notre objectif est de fournir des outils puissants, un workflow évolutif et productif, des fonctionnalités avancées, et des millions de lignes de code source C++ qui permettent aux développeurs de réaliser plus que ce qu'ils pourraient faire autrement, pour que cette structure fonctionne à l'avantage de tout le monde", explique Epic Games dans sa FAQ. "Dans ce business model, Epic ne réussit que lorsque les développeurs réussissent en utilisant UE4. Beaucoup des principaux développeurs et éditeurs de l'industrie ont signé au cours des dernières années pour avoir une licence du moteur Unreal sur des bases de royalties, et maintenant ce niveau d'accès est ouvert à tous".

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos