Number26 nous avait bluffé par la facilité avec laquelle nous avions pu ouvrir un compte bancaire en quelques minutes, gratuitement et sans paperasse. Mais que vaut cette banque sur smartphone d'un nouveau genre en pratique ?

Le 18 janvier dernier, je me lançais dans une expérience avec Number26, une startup qui espère changer la donne du marché bancaire avec un modèle d’un nouveau genre : pas de conseiller, pas de temps d’attente et surtout, pas de frais. Ouvrir un compte aura pris moins de 30 minutes et l’expérience était plutôt bluffante, ne demandant qu’une courte validation d’un passeport avec une personne du service client en Allemagne, le tout via l’application. Le soir même, mon compte était ouvert et je n’attendais que deux choses pour commencer à tester Number26 : la carte bancaire et que ma banque se dépêche de faire un virement.

Number26 #1  : comment j’ai ouvert un compte bancaire en Allemagne en 29 minutes

old School banking

La petite histoire a sa place dans ce retour d’expérience. Le vendredi où j’écrivais l’article sur le processus d’inscription en ligne, mon nouveau conseiller bancaire a eu la bonne idée de m’appeler pour un rendez-vous annuel que je m’empressais de valider : non que la perspective d’aller dans une banque m’enchante, mais je pourrais parler à mon banquier de Number26 et lui demander ce qu’il en pense.

Malheureux hasard, ce rendez-vous était, pour la première fois, un fiasco total. Au-delà de la sale manie d’essayer de vendre des produits bancaires pour m’inciter à m’endetter en consommant, l’absence totale de conseils et de réponses expertes sur les choses qui m’intéressent vraiment et un retard de vingt minutes un jour ouvré, mon conseiller n’avait pas le moindre avis sur Number26 — qu’il ne connaissait d’ailleurs pas. Pour lui, si je suis facturé pour des transactions quand je paie dans d’autres devises ou que ma carte bancaire me coûte de l’argent tous les mois, c’est parce qu’une banque, ce sont des humains et des services en plus qu’un Number26 ne pourra jamais m’apporter.

number26
Wirecard Bank, la vieille banque derrière Number26

D’un côté, il a parfaitement raison. Number26 n’est pas une banque pour demander un prêt ou des conseils de placement, ce n’est pas non plus une banque qui prend en charge un Livret A, un PEL ou un LDD. Il est donc impossible et inimaginable que je quitte ma good old bank pour des cieux allemands demain. Et je n’en aurais peut-être pas envie même si c’était possible : la perspective de voir mon argent entièrement délocalisé hors de France ne m’enchante pas plus que ça. Peut-être encore une barrière psychologique, mais je sais que je ne suis pas encore prêt à la franchir, pas plus qu’à augmenter le temps consacré à la paperasse pour déclarer tous ces comptes à l’étranger au fisc français.

En revanche, pour tout ce qui concerne un compte courant, son argument ne tient plus. Le virement de 50 euros que j’ai fait vers Number26 a pris 5 jours à ma banque. 5 jours, parce qu’elle n’ouvre pas le week-end ni le lundi — alors que toutes les opérations sont faites en ligne. Quand le mardi soir, le virement est enfin parti, Number26 l’a immédiatement crédité sur mon compte. De même, facturer une carte bancaire pour les services de ma banque ? Mais elle ne me sert à rien : je n’ai pas besoin de mauvais conseils ni de prêt à la consommation. Pire, elle me coûte de l’argent pour un pack obscur qui comprend la carte bancaire, l’accès aux services web et d’autres subtilités trop enfouies dans les 40 pages du contrat qu’elles m’ont toutes échappées.

Il est  impossible et inimaginable que je quitte ma good old bank pour des cieux allemands demain

En fait, je trouverais plus honnête que la banque facture un abonnement pour entretien des comptes d’épargne plus que pour des services au tarif injustifié qui ont un rapport vague avec mon compte courant. Je saurais, au moins, pour quoi je paie.

le compte courant ultime ?

Voilà pourquoi Number26 a une place à prendre — et l’a très bien compris. J’ai reçu ma carte bancaire par la poste le vendredi qui a suivi l’ouverture du compte. Le service de comm’ et de design de Number26 a bien fait son boulot et on la remarque de loin avec sa moitié entièrement transparente, qui laisse voir les entrailles de la puce NFC. On est loin de la carte bleue. Votre IBAN est écrit dessus pour vous permettre de communiquer ce numéro facilement. L’activer est un jeu d’enfant : il suffit d’aller sur l’application et entrer le code qui se trouve sous votre prénom et votre nom et de faire un premier retrait.

Ce code, parlons-en, parce qu’il est malin : c’est un peu la double authentification proposée par le service. Il est utile à chaque fois que vous essayez de faire un changement important, comme votre code de carte ou celui nécessaire pour approuver un virement. Cela assure à l’application (que vous avez déjà dû vérifier plusieurs fois) que vous avez bien la carte sous les yeux. Quelqu’un qui aurait volé votre smartphone et réussi à débloquer Number26 (protégée par TouchID renouvelé tous les 30 jours et un mot de passe de la longueur que vous souhaitez, donc il faut le vouloir) ne pourrait pas vraiment bloquer vos tentatives de couper le compte en changeant discrètement vos identifiants. Vous, de votre côté, vous pourrez en revanche utiliser votre numéro en cas de souci.

number262

Une fois l’activation faite, les choses sérieuses commencent. Bien entendu, redescendons sur Terre, cela reste une carte bancaire. Elle ne m’a pas donné de super pouvoirs et je n’ai pas pu aller sur Mars avec. Mais c’est une carte bancaire qui a bien compris les exigences du XXIe siècle : enlever la friction entre les différents moments d’une expérience utilisateur et donner toutes les informations qui peuvent être instantanément communiquées.

Que vous fassiez un retrait dans un distributeur ou un paiement chez un petit commerçant, vous recevrez immédiatement une notification sur votre smartphone qui vous indiquera le montant prélevé, le montant restant sur votre compte et l’enseigne où l’opération a eu lieu. L’inscription dans votre timeline est immédiate : pas de transfert en cours ou d’opérations en attente ici. Cette immédiateté des processus vous permettra d’être hyper réactif : vous constaterez par exemple une anomalie ou un prélèvement indu dans la seconde après l’opération.

Chaque opération peut être personnalisée. Vous pouvez ajouter une photo à la fiche de la transaction pour vous rappeler du lieu où vous étiez si sa dénomination est obscure, ou ajouter une note. L’opération va immédiatement se ranger dans une catégorie prédéfinie (Loisirs, restauration, sorties, retraits, virements etc.) et figurer sur un camembert sur la page d’accueil qui vous permet de voir d’un coup d’œil où part votre budget. Vous pourrez filtrer la timeline pour ne voir qu’une catégorie de transaction et bien entendu, faire des recherches précises.

Du côté des virements, on ne peut que constater à quel point le système est fluide et pratique. Avec un contact qui a un compte sur Number26, le virement se nomme MoneyBeam et permet de faire des transferts d’argent instantanés et gratuits à partir de 0,01 centime d’euros. Excellent pour rembourser rapidement des potes après une soirée. La deuxième option, le transfert, est toute aussi immédiate que le MoneyBeam mais dépendra de la réactivité de votre banque pour la réception. Number26 vous prévient d’ailleurs de ce délai possible, au cas où vous vous seriez déjà habitué à tout avoir instantanément.

number2622

L’application, qui sera votre principal interlocuteur avec votre compte, est simplissime. Et peut-être, parfois, un poil trop : on regrette par exemple qu’il n’y ait pas d’outil de planification avancée du budget ou quelque chose d’aussi simple qu’une calculatrice intelligente. Cela permettrait, par exemple, directement dans l’application, de diviser le prix d’un repas ou d’un cadeau avant de faire un virement instantané et cela serait parfaitement intégré à l’idée d’efficacité que met en avant la startup allemande.

Number26, Une banque pour qui ?

Soyons bien clairs : une banque en ligne comme Number26 ne changera pas radicalement votre vie et n’est pas fait pour l’épargne. Pour autant, le risque de mettre un peu d’argent sur Number26 est nul et les avantages sont nombreux. Ils peuvent se résumer en deux mots : efficacité et gratuité. Si vous allez souvent à l’étranger, ces bonus par rapport aux banques traditionnelles seront multipliés dans la mesure où tous les services comme le retrait de cash ou le paiement dans une devise étrangère sont gratuits.

Number26

En bref

Number26

Number26 fait partie des meilleures solutions pour un compte courant que vous pourriez trouver sur le marché actuel. Moderne, efficace, simple, et gratuit, ce service allemand qui n'ira qu'en se perfectionnant n'a que des avantages par rapport à une banque traditionnelle. Il ne la remplacera pourtant pas pour toutes les autres prestations bancaires, du prêt à l'épargne. 

Top

  • Efficacité
  • Gratuité
  • Smartphone first

Bof

  • Ralentie par les banques
  • Pas de gestion du budget
  • Entièrement en anglais

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés