Annoncé en 2012 et attendu dès 2013, le Model X de Tesla va continuer de se faire attendre : en cause, des lenteurs dans la production. Pourtant, celle-ci augmente progressivement et devrait atteindre son rythme de croisière.

Il ne se passe pas une semaine sans que l’on entende parler de Tesla Motors ou de son médiatique créateur Tony Stark Elon Musk. On se souvient par exemple de la sortie récente du Model X, le premier crossover (un croisement entre un SUV et une Berline) de la société. Celui-ci était attendu comme le Messie depuis 2012, attente que n’a pas modéré le teasing agressif de la marque. Il est vrai qu’avec ses portes « papillon » sur-réfléchies de l’aveu même de Musk, le Model X vend du rêve et semble tout droit sorti d’un film de science-fiction.

Il va pourtant falloir s’armer de patience si vous désirez vous offrir ce bel objet : seulement 208 véhicules ont été livrés durant le quatrième semestre.  Cela s’explique d’abord par les difficultés que rencontre la firme de Palo Alto pour produire son bijou. Elon Musk racontait d’ailleurs au lancement du véhicule que seulement 5 voitures sortaient des chaînes de production chaque semaines. La production s’est accélérée exponentiellement en fin d’année pour atteindre 238 voitures par semaine.

La production s’est accélérée exponentiellement en fin d’année pour atteindre 238 voitures par semaines.

De son côté, le Model S s’en sort beaucoup mieux avec 17 192 voitures livrées au quatrième trimestre fiscal, soit une augmentation de 75 % d’une année à l’autre, preuve s’il en est que la demande en véhicule électrique ne diminue pas. Au contraire, il faut pour l’instant attendre plusieurs mois avant de recevoir son Model X. Reste à Tesla la lourde tâche d’assurer la cadence : pour cela, l’entreprise espère atteindre une vitesse de croisière de 800 véhicules par semaine.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés