Le service de streaming musical, fondé en 2014 par la société suédoise Aspiro et racheté par Jay-Z en 2015, ne cesse de faire couler de l'encre.

l’histoire suédoise de tidal hifi

Avant d’être le loisir commercial de Jay-Z, Tidal est un service pour audiophiles suédois, avec un catalogue de streaming dédié à la musique en lossless, sans pertes, donc en haute qualité. Le catalogue est encore maigre mais les premiers accords sont signés. A l’instar de Qobuz en France, Tidal Hi-Fi propose un streaming illimité de pistes HQ pour un peu moins de 20 € par mois. Le service rencontre un succès d’estime seulement. La plateforme est éditée par Aspiro.

Le Tidal by jay-z and co.

Le service est encore confidentiel lorsqu’il est racheté par le fond d’investissement de Jay-Z. Le rappeur est convaincu que sa notoriété et l’Hi-Fi vont pouvoir faire de son service un game-changer du streaming. Avec notamment, lors du lancement de la plateforme une communication très virale : un rendez-vous réunissant de Madonna à Daft Punk, les grands noms de l’industrie musicale pour signer la fondation de Tidal. Avec deux nouveaux arguments pour la plateforme : du contenu exclusif des artistes susmentionnés et une répartition plus équitable des revenus du streaming.

Le service peine à atteindre le millions d’utilisateurs et connaîtra un nouveau décollage après la sortie exclusive du dernier album de Kanye West… avant que l’artiste décide de le proposer sur toutes les plateformes.

 

Partager sur les réseaux sociaux