AlphaGo vient de dépasser Ke Jie au classement Go Ratings. C'est la première fois qu'un système informatique devient le « joueur » le mieux classé au monde au jeu de go.

C’est une révolution dans le petit monde du jeu de go. Pour la toute première fois de son histoire, AlphaGo vient de prendre la tête du classement Go Ratings, devant les meilleurs joueurs humains de la planète. Il surclasse notamment Ke Jie, un joueur chinois qui était le numéro un mondial, et Lee Sedol, le fameux champion sud-coréen qui a affronté AlphaGo à cinq reprises ce printemps.

Sur Go Ratings, AlphaGo dispose désormais de 3 612 points au classement Elo tandis que Ke Jie se trouve juste derrière, avec 3 608 points. Lee Sedol est un peu plus loin, avec 3 557 points. Comme le précise Wikipédia, le classement Elo est un système évaluant le niveau d’un joueur (généralement d’échecs ou de go). Plus le score est élevé, plus la maîtrise du joueur est importante.

Jeu de Go

Le classement réalisé par Go Ratings a beau ne pas être officiel, il n’en demeure pas moins une référence au sein de la communauté des joueurs de Go. Il est « très consulté », selon Le Monde, car il permet de connaître le rapport de force entre les meilleurs joueurs de la planète. Dans l’ensemble, le classement est surtout occupé par des Chinois, des Sud-Coréens et des Japonais.

Fan Hui, qui est actuellement le meilleur joueur français et européen, se trouve à la 538ème place, avec un score Elo de 2 984 points.

AlphaGo, qui est un système d’intelligence artificielle élaboré par DeepMind, une filiale de Google depuis 2014, n’a pas joué de match officiel depuis sa victoire écrasante sur Lee Sedol par quatre points à un. L’explication n’est donc pas à chercher du côté de la machine, mais plutôt de la contre-performance récente de Ke Jie. En effet, celui a perdu trois de ses cinq derniers matchs survenus en juillet.

une-go

L’évolution de la courbe du classement de Ke Jie montre d’ailleurs une petite érosion de son niveau depuis novembre 2015, alors que celle d’AlphaGo demeure stable depuis mars et ses victoires sur Lee Sedol. Ke Jie a remporté environ 70 % de ses matchs (197 sur 280), tandis que le taux de réussite d’AlphaGo est de 90 %. L »IA a toutefois joué bien moins souvent : dix fois, avec une seule défaite au compteur.

Le renversement de Ke Jie par AlphaGo, que l’on peut aussi interpréter comme la domination des algorithmes de la machine sur l’esprit humain, donne en tout cas de l’enjeu à une éventuelle confrontation entre la création de DeepMind et le champion chinois. Un face-à-face visiblement souhaité par Ke Jie, qui a affirmé qu’il désirait affronter l’IA après la défaite de Lee Sedol.

Il reste à savoir si DeepMind répondra au défi. Pour le moment, le patron de la société se montre très évasif. Aucune nouvelle compétition n’est au programme. Pour l’instant.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés