Colin Furze a dévoilé ce week-end son Hoverbike, un engin volant aussi impressionnant que dangereux. Mais l'inventeur anglais n'en est pas à son coup d'essai.

Ce week-end, Colin Furze a dévoilé sa nouvelle invention qui a fait battre nos petits cœurs d’amateurs de science-fiction rêvant toujours secrètement de véhicules en lévitation au-dessus du sol. L’inventeur, qui assemble ses compositions étranges dans son garage a réussi l’exploit de créer un hoverbike fonctionnel. L’engin est exactement ce que son nom annonce : un vélo, ou plutôt une moto, qui lévite à une trentaine de centimètres du sol. Après plusieurs tests pour calibrer la balance de l’engin, Furze a réussi à avoir un modèle fonctionnel qu’il a pu utiliser.

Certes, cela ressemble à deux tondeuses à gazon équilibrées de telle sorte que le pilote puisse rester droit et cela a l’air particulièrement dangereux dans la mesure où les hélices sont à peine protégées, mais c’est un fait : un vélo vole et le fait plutôt bien. Cela dit, Furze n’en est pas à son coup d’essai en la matière. Du côté des vélos, il a par exemple créé celui qu’il a appelé le vélo le plus dangereux de l’histoire : un vélo pour femme du siècle dernier couplé à un moteur… impressionnant.

L’Anglais avait aussi eu l’excellente idée de faire un Ice bike, soit un vélo dont les roues sont entièrement faites… de glace. Parfaitement inutile, bien entendu, mais cela n’a pas arrêté notre inventeur fantasque qui est allé chercher de la neige en hélicoptère pour tester son bidule.

Colin Furze n’aime d’ailleurs pas que les dangers à base de roues ou d’hélice : il est aussi connu pour avoir créé un lit qui éjecte son propriétaire au réveil ou le lance-grappin d’Assassin’s Creed. Sans parler de son pistolet Nerf à explosion ou de son lance thermite. Non, pas l’insecte, mais le mélange d’aluminium métallique et d’oxyde de fer qui peut atteindre des températures allant jusqu’à 2 200 degrés celsius.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés