Le projet BlueIce hébergé sur GitHub vient de recevoir ses premiers résultats de laboratoire. L'eau liquide générée par la machine à partir de notre atmosphère est bien potable.

Avant le premier retour des résultats de l’eau analysée, l’équipe de BlueIce, un générateur d’eau atmosphérique, demandait encore de ne pas boire l’eau de leur machine. Le projet que l’on découvre abouti ce lundi était encore qu’une obscure machinerie bricolée il y a peu. L’équipe indiquait clairement sur le GitHub du projet : «  ATTENTION :  ce modèle est encore en train d’être testé afin de certifier la production d’eau potable ! Les composants dans le déshumidifier peuvent contenir des métaux lourds qui pourraient vous rendre fou et vous tuer  ».

Suivaient cette mise en garde, des photos de la machine, dans son aspect le plus Do-It-Yourself possible :

IMG_9957 (1)

Et pourtant la première analyse de l’eau obtenue par cette drôle de machine indique que l’équipe de BlueIce tient une petite révolution avec son projet. En effet en fabriquant et publiant leur avancée, ils viennent de montrer que l’on pouvait tirer de l’eau potable à partir de l’air atmosphérique bien plus facilement qu’on ne le pensait jusque là. Il s’agit de transformer l’eau sous forme gazeuse en eau potable sous forme liquide.

Les résultats qu’ont envoyés le laboratoire d’analyse à l’équipe de BlueIce semblent confirmer que leur pari est réussi : l’acidité de l’eau est normale, il n’y a pas de traces de métaux lourds ni de dangers si l’homme consomme cette eau.

Bien sûr des solutions commerciales existent déjà pour parvenir à transformer l’eau atmosphérique, toutefois l’équipe de BlueIce fournit la première solution open-source qui pourrait être réutilisée à grande échelle.

Par ailleurs, tous les outils et machines utilisées dans le projet sont déjà commercialisés, la seule singularité du projet étant d’avoir transformer un déshumidificateur en système de filtres à osmose inversée.

L’eau de Tatooine et de l’espace

databank_larsmoisturefarm_01_169_ac15d1cd

Vous pourrez donc reproduire l’expérience chez vous et boire de l’eau atmosphérique pour la beauté du geste. En attendant que le BlueIce devienne plus performant et perde moins d’eau pour être utilisé dans de lointaines galaxies pour faire de l’agriculture. A la mémoire de l’agriculture tatooinienne et de ses sources d’eau atmosphérique.

L’équipe a confié sur Reddit qu’elle préparait une prochaine version de sa machine avec le condensateur d’un congélateur. Tout un projet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés