La cartographie est un art du témoignage et cette étudiante de l'université de Washington raconte, à sa façon, l'histoire d'une nouvelle ère de l'exploration au prisme du Moyen-Âge.

Curieuse, cette carte de Mars l’est assurément. Des tracés tout en précision, des cratères dessinés comme ceux d’un désert magnifique, un monde aride, sauvage et vierge. Il y a un romantisme passionné dans cette cartographie de Mars. Loin des représentations modernes que la NASA nous donne de la planète, Eleanore Lutz nous offre une vision poétique, médiévale et inspirée du nouveau nouveau monde.

02-27-16

Eleanore Lutz est étudiante en doctorat à l’Université de Washington et fait partie de Tabletop Whale, un drôle de blog pour les passionnés de l’infographie. Et derrière cette sublime carte, disponible par ailleurs à l’achat, il y a bien plus qu’une reproduction stylisée des données que nous avons sur la planète.

La carte, avec ses typographies élégantes, ses couleurs fantasmagoriques confère à Mars une nouvelle dimmension, singulière et humaine. Comme les premières cartes que les explorateurs du siècle des grandes découvertes pouvaient dresser des mystères de l’Orient ô combien fantasmé et du nouveau monde. Derrière ce pastiche à-la-Marco-Polo Eleanore nous livre un plus grand message qu’une simple carte, confiant à Gizmodo :

« J’ai choisi ce style parce que je pensais que le projet avait une perspective similaire à ce qu’ont connu les cartographes de l’ancien temps. Nous essayons tous de dessiner des mondes nouveaux qui n’ont pas encore  été complètement exploré, avec des données manquantes et des expéditions qui enrichissent constamment notre vision. »

Les fameuses données exploitées par l’étudiante proviennent d’une cartographie de la région Western Arabia de Mars, définie par l’Agence Spatiale Européenne.

ashxc5yvk1z3tmronogr

Une des plus belles façons de rappeler à l’humanité comment, dans une conquête aussi bien territoriale que technologique, les galions des explorateurs se sont transformés en sondes. Et pourquoi pas, bientôt, en navettes ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés