Un moddeur s'est amusé à recréer une Game Boy dans une carte mémoire Dreamcast, autrement appelée VMU (Visual Memory Unit). Le résultat est surprenant et ingénieux.

Vous n’avez sans doute pas oublié la Dreamcast, et pas seulement parce qu’elle est la dernière console de SEGA ; aussi parce qu’elle revendiquait quelques fonctionnalités très distinctives. On pense par exemple à sa carte mémoire équipée d’un écran et de boutons. En plus d’enregistrer ses parties, elle permettait de jouer à des mini-jeux ou de visionner des animations avec certains titres compatibles.

Personne n’a repris le concept par la suite et les cartes mémoires ont été remplacées par des disques durs. C’était sans compter un prénommé Kite, lequel est parvenu à recycler l’accessoire de la Dreamcast pour en faire une petite console capable, notamment, de faire tourner des jeux Game Boy via de l’émulation.

Avant, c’était une carte mémoire avec un écran

Bien évidemment, l’intéressé a réalisé un véritable travail d’ingénieur pour transformer la carte mémoire en une console au format poche. Pour ce faire, il a installé un micro-ordinateur Raspberry Pi et un écran garantissant fluidité et éliminant le tearing (déchirure d’écran). Le concepteur note que le VMU de la Dreamcast constitue un écrin parfait pour accueillir les jeux de la Game Boy étant donné la faible résolution graphique et le fait que les gameplay soient simples (ils nécessitent moins de boutons). En termes d’autonomie, ce prototype atteint les quatre heures grâce à une batterie de 850 mAh rechargeable via un port micro-USB.

Si sa Game Boy improvisée fait déjà tourner des pépites comme Pokémon, Kite a déjà deux améliorations hardware en tête : un meilleur écran et l’intégration des boutons L et R (ou X et Y). Il entend aussi rendre le capuchon magnétique pour plus de solidité. Il met à jour régulièrement son post partagé sur les forums de Sudomod pour signaler ses avancées et tenir au courant ceux qui le suivent.

Car Kite souhaite vendre sa console dès début 2018 aux intéressés qui devront fournir le VMU et le Raspberry Pi mais n’auront pas à payer grand-chose pour la transformation.

Partager sur les réseaux sociaux