Nintendo n'en finirait plus de revoir ses ambitions à la hausse concernant la Switch. Tous les voyants sont au vert et cela donne des ailes au constructeur nippon.

Entre une demande qui ne s’affaisse pas et une offre qui se gonfle de semaine en semaine à la faveur d’éditeurs de plus en plus impliqués, Nintendo est bien obligé de l’admettre : sa Switch est un succès immense. Le constructeur doit, en conséquence, revoir ses ambitions à la hausse, ce qu’il a fait récemment en tablant sur 14 millions d’unités vendues durant l’année fiscale en cours (au lieu des 10 millions initiaux). Et le prochain exercice, qui nous emmènera jusqu’au 31 mars 2019, devrait s’inscrire logiquement dans la continuité.

25 à 30 millions de Switch en un an

Nintendo a retrouvé de sa superbe après l’échec cuisant que fut la Wii U. Et, à en croire le très sérieux Wall Street Journal, cela donne des ailes à la firme nippone. Elle prévoirait en effet de produire 25 à 30 millions de Switch durant l’année fiscale 2018/2019, un chiffre assez colossal qui pourrait conduire à un parc installé de près de 50 millions d’exemplaires au 1er avril 2019 (si tout est vendu). Nintendo aurait déjà partagé ses plans ambitieux avec ses partenaires, notamment les manufactures qui devront sortir 2,5 millions de Switch des usines chaque mois (contre 2 millions à l’heure actuelle).

Nos confrères suggèrent à tout hasard que ces supposées prévisions seraient la fourchette basse. Car, selon leurs sources, Nintendo pourrait augmenter davantage la cadence en fonction des performances réalisées durant les fêtes de fin d’année à venir. Tout va bien, donc, pour la console hybride lancée en mars dernier et qui jouit déjà d’un catalogue de jeux bien garni, en plus de bénéficier d’une cote de popularité assez énorme auprès des joueurs.

Partager sur les réseaux sociaux