Afin de faire monter la hype d'un cran supplémentaire, Warner Bros., Denis Villeneuve et Ridley Scott ont commandé trois courts-métrages aux couleurs de Blade Runner 2049. Il est temps de les visionner : le film sort le 4 octobre.

Plus que quelques heures d’attente avant la sortie en salle de Blade Runner 2049, séparé de son prédécesseur de 35 ans. Forcément, les fans trépignent d’impatience et, pour étancher un peu leur soif, Warner Bros. a pensé à diffuser un trio de courts-métrages pensés pour faire le lien entre les deux films, le premier se déroulant en 2019 et le deuxième en 2049. En trois décennies, les choses ont beaucoup changé dans le Los Angeles cyberpunk imaginé par Ridley Scott. On vous propose un petit récapitulatif pour ne rien manquer.

Black Out 2022

On commence par le dernier dévoilé mais, pourtant, le premier dans l’ordre chronologique puisque prenant place en 2022. Il s’agit d’un film d’animation d’une bonne dizaine de minutes s’articulant autour d’une attaque EMP massive ayant conduit à l’interdiction pure et simple des Réplicants, loi qui sera sans aucun doute rappelée dans Blade Runner 2049 et contre laquelle semble lutter le personnage incarné par Jared Leto. Shinichiro Watanabe, à qui l’ont doit Cowboy Bebop et Samurai Champloo, est à la réalisation.

2036 : Nexus Dawn

Jared Leto, justement, est au centre du deuxième court-métrage, intitulé 2036 : Nexus Dawn et mis en scène par Luke Scott (le fils de Ridley). Dans celui-ci, Niander Wallace, le protagoniste qu’il incarne, entend prouver que sa nouvelle génération de Réplicants — les Nexus 9 — représente l’avenir par une conception offrant plus de docilité et une durée de vie restant à la discrétion du client. Grâce à cette vidéo, on découvre que Niander Wallace est un individu arrogant et… aveugle. La légende dira que Jared Leto, toujours très impliqué dans ses rôles, s’est vraiment forcé à porter des lentilles opaques pour faire comme s’il était atteint du handicap durant le tournage.

2048 : Nowhere to Run

On termine avec ce qui apparaît comme le moins intéressants des courts-métrages, bien qu’il montre des conditions de fugitif dans lesquelles doivent vivre les Réplicants, devenus persona non grata. Sapper Morton, plus humain que jamais et joué par Dave Bautista, n’hésite pas à se mettre en danger et à révéler sa face au monde entier en voulant protéger une fille et sa mère. Une personnalité qui rappelle un peu celle de Roy Batty, Réplicant antagoniste de Blade Runner qui cherchait juste à vivre plus longtemps. Sapper Morton apparaîtra dans Blade Runner 2049.

Partager sur les réseaux sociaux