Est-ce que les joueurs veulent vraiment d'une console milieu de cycle plus puissant mais les forçant à repasser à la caisse ? Eh bien non.

La génération de consoles actuelle, nourrie par la PlayStation 4 et la Xbox One, a donné naissance à une toute nouvelle caste de machines : les produits dits mid-cycle. En novembre dernier, Sony a donc lancé la PlayStation 4 Pro, une PS4 un peu plus puissante permettant de jouer dans de meilleures conditions sous couvert d’avoir la télé UHD ad-hoc. Avec Project Scorpio, Microsoft compte aller encore plus loin en promettant de la 4K native et des caractéristiques premium à nulles autres pareilles.

Attendue pour cette fin d’année, la console sera d’ailleurs la star du prochain E3 du côté de chez Microsoft. Ni PS5 ni Xbox Two : ces deux plateformes forcent les joueurs à éventuellement craquer pour quelques pixels de plus et un meilleur framerate mais tendent à démontrer que les cycles de vie se raccourcissent parce que la technologie évolue trop vite. Sans qu’il y ait vraiment un besoin du côté des joueurs.

14 % des gens connaissent Project Scorpio

En effet, Nielsen Games a réalisé une étude demandant notamment leur avis à ceux qui sont susceptibles d’être intéressés par l’achat d’une console, quelle qu’elle soit. Et une infime part des joueurs semble prête à craquer pour la PlayStation 4 Pro ou Project Scorpio malgré les promesses faites par les constructeurs.

Sur l’échantillon sondé (2 000 personnes, 50 % de femmes, 50 % d’hommes), seuls 15 % des « gamers » comptent acheter la PS4 Pro tandis qu’ils sont 13 % à avoir mis Project Scorpio sur leur liste d’éventuelles futures acquisitions. Il faut dire qu’ils sont finalement assez peu à connaître leur existence : 27 % ont entendu parler de la PS4 Pro alors qu’elle est sortie en novembre dernier, un chiffre tombant à 14 % pour Project Scorpio (qui n’a pas encore été entièrement dévoilé, pour sa défense). On nuancera un peu ces résultats en gardant à l’esprit que les personnes interrogées ne sont pas toutes des joueurs hardcore et se contentent d’une consommation vidéoludique sur mobile.

Toutefois, il semblerait que la PS4 Pro et Project Scorpio ne soient pas plus plébiscitées que cela. Une précédente étude réalisée dans le cadre de la Game Developers Conference indiquait que les studios étaient tout aussi mitigés : 33 % d’avis neutres, 41 % de scepticisme vis-à-vis des bénéfices réels et 5 % d’aversion. Pendant ce temps-là, Nintendo cartonne avec sa Switch, un concept hybride faisant fi de la course à la puissance.

Partager sur les réseaux sociaux