Face au lancement plus que réussi de son dernier produit, Nintendo espère atteindre un parc installé de quasiment 13 millions de Switch dans un an.

Nintendo a publié le bilan financier de son année fiscale 2016/2017, achevée le 31 mars dernier et boostée par le lancement de la Switch durant le dernier trimestre de l’exercice. On apprend donc, sans surprise, que la console hybride est un véritable carton : 2,74 millions d’unités écoulées en quelques semaines. Elle a été accompagnée par The Legend of Zelda : Breath of the Wild, vendue à 2,76 millions d’exemplaires dans sa version Switch.

L’écart de volume étrange entre les deux produits complémentaires peuvent s’expliquer par plusieurs raisons : soit certains ont anticipé l’achat de la Switch (à cause des ruptures), soit des fans hardcore l’ont acheté en double (un pour collectionner, un pour jouer), soit un mix des deux.

nintendo-switch

Objectif : rattraper la Wii U en un an

Face à cette sortie plus que réussie alors que Nintendo visait les deux millions pour le premier mois, la firme nippone est bel et bien obligée de revoir ses prévisions à la hausse. Elle s’attend désormais à vendre dix millions de Switch durant l’année fiscale en cours, ce qui constituerait un parc installé de près de treize millions au 31 mars 2018. Ce serait quasiment autant que la Wii U sur l’ensemble de son cycle de vie.

On rappellera par ailleurs que Nintendo est parvenu à revendiquer une telle performance commerciale avec un line-up faiblard et des gros soucis de stock. Avec le calendrier à venir (Splatoon 2, ARMS, Super Mario Odyssey et d’éventuelles surprises annoncées à l’E3), la Switch a, a priori, de beaux jours devant elle.

Néanmoins, le joli lancement de la Switch ne compense pas la baisse du chiffre d’affaires observée. Nintendo a récolté 489 milliards de yens/4 milliards d’euros entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2017, correspondant à une diminution de 3 % par rapport à l’exercice précédent, pour un résultat d’exploitation établi à 29,3 milliards de yens/242 millions d’euros (-10,7 %). L’année prochaine, Nintendo espère sabrer le champagne avec des recettes atteignant les 750 milliards de yens/6,2 milliards de yens (+53,3 %).

Partager sur les réseaux sociaux