De nouvelles règles vont être appliquées par les services d'immigration US à partir du 18 octobre ; celles-ci ciblent surtout les immigrants en les obligeant à livrer des informations afin de pouvoir les identifier sur Internet.

Vous comptez immigrer un jour aux États-Unis ? Sachez que les règles pour accéder au territoire américain vont bientôt évoluer. À partir du 18 octobre, le gouvernement va en effet activer de nouvelles consignes que les services d’immigration US devront suivre à chaque fois qu’un immigrant se présentera à la frontière. En revanche, les touristes et les hommes d’affaires ne semblent pas concernés.

En détail, ce changement, repéré par BuzzFeed, autorise les services d’immigration US à réclamer des immigrants qu’ils communiquent des informations relatives à leurs activités en ligne. C’est-à-dire ? En transmettant des informations sur les comptes qu’ils utilisent sur les réseaux sociaux (noms, pseudos…) ou qui permettent de les identifier, comme dans les résultats d’une recherche.

douane
CC Silveira Neto

Il est ajouté que l’actualisation des informations se fait, entre autres, en se basant sur les données accessibles publiquement sur Internet, mais aussi via des fournisseurs commerciaux de données — s’agit-il par exemple d’entreprises privées, comme Google et Facebook ? — et au moyen d’informations obtenues et divulguées en vertu des ententes de partage d’information, sans plus de précision.

Sont concernés par ces mesures les résidents permanents, les citoyens américains naturalisés, les individus tombant sous le coup de la loi INA (Immigration and Nationality Act), les personnes étant ou ayant été visées par une enquête du département de la sécurité intérieure, ceux et celles qui ont renoncé à la nationalité américaine, ou qui auraient enfreint la législation américaine sur l’immigration.

L’entourage pas épargné

Les mesures visent aussi, mais sous certaines conditions (si les personnes citées ci-après ont connaissance de telles violations) l’entourage des personnes mentionnées ci-dessus : cela va de la famille aux proches, en passant par les interprètes et les organismes d’assistance aux immigrés, les médecins chargés d’ausculter les immigrants ainsi que certains types d’avocats.

La mise en place de ces nouvelles règles n’est guère une surprise ; il est apparu dès le début de l’année que la douane américaine exigeait déjà l’accès aux profils Facebook des immigrants. Quant aux visiteurs de passage, ceux-ci sont invités à renseigner leur présence sur les réseaux sociaux à la douane, mais il s’agit d’une mesure facultative. Mais facultative jusqu’à quand ?

Et pour les mots de passe, alors ? Ces derniers sont hors du champ d’application pour le moment ; rappelons que l’idée circule toutefois à Washington. En début d’année, John Kelly, secrétaire à la sécurité intérieure, a évoqué parmi les mesures qui étaient en réflexion la possibilité de demander vos mots de passe à l’arrivée sur le territoire américain. La levée de boucliers a été immédiate.

L’EFF a publié un guide pour indiquer au voyageurs les meilleures pratiques à adopter pour assurer la sécurité de leurs données personnelles.

Partager sur les réseaux sociaux