Larossi Abballa aurait utilisé Facebook pour revendiquer son action terroriste et la filmer en direct sur Facebook Live.

Selon des informations transmises à CNN par une source proche de l’enquête, Larossi Abballa aurait utilisé son compte Facebook et la fonctionnalité de vidéo Facebook Live pour retransmettre en direct l’assassinat du commandant de police et possiblement de sa compagne. Le média américain ne précise pas si l’acte a été suivi par des internautes.

L’information avait également été donnée tôt ce mardi matin par le journaliste David Thomson, très bon connaisseur des réseaux djihadistes. Il affirme que le tueur aurait publié des photos de ses deux victimes, et qu’il avait utilisé Facebook Live pour revendiquer son action, qualifiée par François Hollande d’acte « incontestablement terroriste ».  Il aurait aussi appelé à tuer des policiers, gardiens de prison, journalistes et rappeurs, en citant des noms précis. En revanche, M. Thomson ne dit pas que le crime lui-même a été filmé.

Connu des services de police et déjà condamné en 2013 pour sa participation à une filière djihadiste, Larossi Abballa faisait encore l’objet d’une surveillance lorsque l’homme de 25 ans a tué lundi soir le policier du commissariat des Mureaux, et son épouse qui était elle-même employée au commissariat.

Le Raid a donné l’assaut dans la nuit de lundi à mardi, constatant qu’il était impossible de négocier avec le preneur d’otage, qui détenait encore le petit garçon de trois ans.

Le profil Facebook du tueur a été suspendu dans la matinée, avec « sa vidéo de 13 minutes 15 et les photos de ses victimes », précise David Thomson.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés