Le lanceur d'alerte Edward Snowden a pris la parole sur Twitter pour déconseiller au grand public d'utiliser Allo, la nouvelle messagerie instantanée développée par Google.

Edward Snowden n’a pas du tout été conquis par la présentation de la toute nouvelle application mobile de messagerie instantanée développée par Google, Allo. Dans les heures qui ont suivi la conférence inaugurale donnée au quartier général de la firme de Mountain View, le lanceur d’alerte américain s’est fendu d’un tweet conseillant aux utilisateurs de s’en passer pour l’instant.

« La décision de Google de désactiver par défaut le chiffrement de bout en bout dans la nouvelle application de discussion instantanée Allo est dangereuse, et la rend risquée. Évitez-la pour le moment », peut-on lire dans un message publié ce jeudi par celui par qui le scandale de l’espionnage mondialisé mis en place par la NSA a éclaté au grand jour il y a bientôt trois ans.

Présentée lors de la traditionnelle conférence annuelle Google I/O, l’application Allo ne propose en effet le chiffrement de bout en bout que lorsque le mode incognito est activé. À ce moment-là, il est impossible, même pour Google, d’accéder au contenu des messages. Seuls les correspondants peuvent connaître la teneur des discussions qui ont lieu. Sans cette protection, les messages sont susceptibles d’être lus.

Edward Snowden préfère Signal

Début novembre, Edward Snowden confiait utiliser l’application mobile Signal pour ses conversations avec autrui. Évaluée un an plus tôt par l’Electronic Frontier Foundation, que l’on ne peut guère soupçonner de complaisance sur les sujets de confidentialité et de vie privée, l’application Signal a remporté la note maximale en validant à chaque fois les sept critères d’évaluation des messageries.

Elle est aussi recommandée par Christopher Soghoian, un chercheur en sécurité informatique et responsable du projet « liberté d’expression, respect de la vie privée et technologie » au sein de l’Union américaine pour les libertés civiles, qui expliquait avec un certain humour « qu’à chaque fois que quelqu’un télécharge Signal et passe son premier coup de fil chiffré, le directeur du FBI James Comey pleure ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés