« Nous nous sommes tournés vers Linux à cause de Microsoft. Microsoft a beaucoup de pouvoir et ça va être difficile, mais nous ferons tout pour développer le marché de Linux. » Ce n’est pas la première fois que l’on entend ce genre de propos. Mais si ils acquièrent un certain poids ici, c’est bien par la bouche de laquelle ils sortent : Gianpiero Morbello, Vice Président marketing d’Acer.

Acer est le troisième fabricant de matériel informatique, juste derrière Hewlett-Packard et Dell, et le premier fabricant d’ordinateurs portables en Europe, qui constitue son plus gros marché. Par an, Acer écoule environ 20 millions d’ordinateurs. Alors, quand Acer veut soutenir le développement de Linux au détriment de Windows, ce n’est pas rien. D’autant plus que Gianpiero Morbello ne parlait pas seulement de son UMPC Aspire One (qui sera proposé sous Linux ou Windows XP) mais de tous les portables qui sortent de ses usines.

Acer voit en effet dans Linux la possibilité de baisser le prix de ses portables, d’en améliorer le temps de démarrage, et d’allonger leur autonomie. Reste au fabricant de réussir à faire changer les mentalités. Et ça, c’est encore loin d’être gagné.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés