Peut-on faire fortune en diffusant des publicités dans les résultats de recherche des réseaux Peer-to-Peer ? Une société américaine, repentie de la lutte contre le piratage, vient à nouveau de lever 5 millions de dollars pour y parvenir, après deux levées de fonds successives sans aucune traduction concrète du concept.

Il y a plus d’un an, en août 2006, nous vous parlions de Skyrider, une société américaine qui venait de soulever 8 millions de dollars auprès des fonds Sequoia Capital et Charles River Ventures, pour exploiter les ressources publicitaires permises par les réseaux P2P. Alors qu’elle agissait auparavant sous le nom de CRight pour lutter contre le piratage au service des majors, la société s’est refondée pour profiter du nombre d’utilisateurs sur les réseaux pour vendre de la publicité sous une forme intrusive.

Le principe, qui reste obscur, consiste à proposer des publicités directement dans les résultats de recherche des grands réseaux P2P (principalement eMule et Gnutella), sous la forme de faux fichiers distribués en masse par de faux utilisateurs, de façon à ce qu’ils apparaissent en tête des résultats. Plus le nombre d’utilisateurs déclarés à partager le fichier est grand, plus les chances de voir le résultat apparaître en tête sont fortes. La technique est connue et déjà employée avec succès par des distributeurs de fichiers pornographiques, qui diffusent massivement des fichiers protégés par DRM impossibles à lire sans sortir la carte bleue. Les internautes frustrés d’avoir téléchargé une vidéo illisible mais pressés de voir le contenu… payent. Et ça marche. Selon nos informations, certains acteurs spécialisés dans ce « flood » de fichiers pornographiques sur eMule réalisent chaque mois avec cette technique plusieurs dizaines de milliers d’euros de chiffre d’affaires.

Skyrider semble vouloir exploiter la technique pour diffuser des publicités en lien avec les termes recherchés par les utilisateurs sur les réseaux, avec des annonceurs plus classiques. La société devait sortir ses solutions de diffusion de publicité sur les réseaux P2P à la fin de l’année 2006, mais il n’y a toujours rien de concret sur son site Internet. Pourtant, après une nouvelle levée de fonds de 12 millions de dollars en octobre 2006 qui a porté le total à 20 millions, et après pourtant plus d’un an d’inactivité totale (au moins en apparence), Skyrider vient à nouveau de soulever 5 millions de dollars pour se développer.

Selon le blog Venturebeat, le type de levée de fonds déclaré semble cependant montrer qu’une restructuration a eu lieu. Il cite un investisseur qui souhaite rester anonyme, mais qui reste totalement confiant sur l’avenir de la société. La technologie de Skyrider serait selon lui « incroyable » et « complètement géniale ». On demande à voir.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés