Kazaa et son partenaire Altnet ont annoncé le lancement d'un ambitieux projet qui a pour but de légaliser une partie des échanges générés par le logiciel bien connu. L'idée de Altnet est de rémunérer un certain nombre d'utilisateurs du logiciel afin que ceux-ci distribuent des fichiers protégés le plus légalement possible !

Durant la semaine à venir, les deux associés >Sharman Networks et >Altnet vont lancer un nouveau logiciel d’échange de fichiers, dérivé de Kazaa sans doute, qui fonctionnera sur un réseau ultra sécurisé où une partie des utilisateurs seront rémunérés pour en faire partie !

L’idée est d’exploiter au maximum les capacités des ordinateurs des 10 millions d’utilisateurs de Kazaa pour distribuer légalement des fichiers tels que des jeux, des films ou encore de la musique. La rémunération servirait de motivation pour que les gens choisissent de distribuer des fichiers autorisés et ainsi la société espère diminuer l’échange de fichiers piratés. Le PDG de Altnet pense que si l’on arrive à faire sortir les fichiers illégaux des dossiers de partage alors ce sera le début de la fin pour le P2P :

 » Les procès actuels sont le bâton, nous proposons la carotte qui fera tout avancer »

Pour l’instant ce système est encore bien obscur et possède des limites flagrantes. En effet, les utilisateurs rémunérés partageront normalement du contenu autorisé cependant il faudra tout de même disposer d’un moyen de contrôle pour en être sûr. On peut supposer que d’autres utilisateurs payeront eux pour pouvoir avoir accès à ces fichiers dans la plus grandes légalité, cependant cet aspect n’a pas été évoqué jusqu’à maintenant. Il s’agit certainement de crééer un sorte d’iTunes décentralisé dans lequel les utilisateurs qui participent à la réussite de la plateforme grâce à leur bande passante reçoive une petite rémunération en contre-partie.

Enfin Altnet est sans doute un peu optimiste (ou langue de bois) dans ses propos car rien n’empêche à un utilisateur de distribuer des fichiers légaux d’un côté et d’avoir recours aux fichiers piratés de l’autre, par un réseau P2P traditionnel. L’idée peut cependant sembler intéressante et mérite donc qu’on en suive les développements…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés