MediaDefender avait été acquis il y a deux ans de cela par ARTISTdirect, une plateforme de téléchargement légal. On pouvait alors deviner la nouvelle ligne de conduite qui régirait la société de lutte anti-piratage si l’on se penche sur les motivations à la base de ce rachat, à savoir, sa capacité à rediriger les téléchargeurs vers les sites officiels.

Il n’est donc pas étonnant de voir MediaDefender transformer son système de lutte anti-piratage en publicité pour les sites payants. Plutôt que de polluer les réseaux de P2P avec des MP3 leurre accompagnés de messages menaçant le téléchargeur, il s’agirait d’y diffuser des MP3 avec publicité.

Jusque là, la publicité sur les réseaux de P2P n’a jamais vraiment marché, même en mélangeant les résultats de recherche avec des liens commerciaux. Mais MediaDefender avait déjà réussi à avoir pas mal de succès grâce à une campagne pour une boisson qui offrait aux téléchargeurs la possibilité de voir des vidéos qu’ils voulaient regarder, et l’humour semble une arme redoutable pour y parvenir, à l’image de ces publicités comiques que les internautes diffusent en masse sur YouTube.

Bref, après avoir suscité tant de rage chez les P2Pistes pour ses morceaux leurre dans lesquels ils se faisaient traiter de voleurs, Mediadefender essaiera de les faire rire pour les attirer sur les plateformes payantes. « Si le contenu est bon, ça va se tenir » promet le porte parole Jonathan Lee.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés