La meilleure défense, c’est l’attaque. Voilà qui pourrait résumer la stratégie de Veoh, la plateforme de partage vidéo soutenue par l’ex patron de Disney Michael Eisner. Et il faut bien avouer que le site aurait de quoi se faire du soucis, quand les Simpsons se retrouvent diffusés sur son service quelques jours à peine après sa sortie.

Mais Veoh ne souhaite pas attendre qu’Universal vienne frapper à sa porte pour se voir traîné en justice. La société a au contraire plaidé de manière préventive contre la major auprès du tribunal du district sud de la Californie. Le but de l’action est d’obtenir une protection contre Universal en prenant pour base le fait que Veoh ne peut être tenu responsable des infractions de ses utilisateurs.

« Il est regrettable qu’Universal Music Group préfère mener des actions destinées à étouffer l’innovation, saper les nouveaux marchés et maintenir le statu quo, plutôt que de travailler dans l’optique de faire évoluer les modèles pour aujourd’hui et demain » commente Steve Mitsang, cadre supérieur chez Veoh. Le plaidoyer révèle que si la major n’a jamais demandé le retrait de vidéos, elle aurait directement menacé le site d’actions judiciaires.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés