Finalement ça n'est pas DVD Jon qui aura cassé la protection le premier. Sur le célèbre forum Doom9, muslix64 affirme et prouve qu'il a cassé la protection anti-piratage des HD DVD et Blu-Ray.

« Je n’étais pas au courant de qui que soit qui l’ait fait, alors je l’ai fait« . C’est avec un message aussi humble qu’historique que le désormais célèbre muslix64 annonce qu’il a créé BackupHDDVD, « un outil pour décrypter un film protégé par AACS« . L’Advanced Access Content System (AACS) est le système de cryptage choisi par le HD DVD et le Blu-Ray, qui devait assurer à Hollywood une protection anti-piratage sans faille après la débâcle du brouillage CSS présent sur les DVD. Ce dernier avait en effet été craqué en quelques jours par Jon Lech Johansen, plus connu sous le nom de DVD Jon. Visiblement, l’AACS n’aura pas tenu beaucoup plus longtemps…

Le 6 décembre, muslix64 achète son premier lecteur HD DVD (un lecteur pour XBox 360, qu’il branche sur son PC), et il subit immédiatement les dommages causés par le HDCP. Les logiciels de lecture des films HD DVD interdisent la lecture, parce que son écran est connecté en DVI mais que sa carte vidéo ne gère pas le HDCP, qui doit brouiller le signal entre l’ordinateur et l’écran. Ce consommateur en colère fait donc ce que nous aurions tous fait à sa place (n’est-ce pas ?), il décide de craquer la protection pour réaliser une copie non protégée de son film. Il se documente un peu et estime qu’il faudra environ 1 mois à temps plein pour en finir avec l’AACS. Dès le 13 décembre, il découvre avec PowerDVD que la clé du film est stockée en mémoire et parvient à décrypter son premier film. Le 16 décembre, dix jours seulement après avoir branché son lecteur HD DVD, il finit de développer en java son programme de sauvegarde BackupHDDVD, et en livre les sources quelques jours plus tard. Ainsi qu’une vidéo de démonstration, publiée sur YouTube :

En craquant le système AACS, le programme de muslix64 fait sauter tous les systèmes de protection qui étaient prévus pour le HD DVD. Comme nous le notions cet été, le Blu-Ray dispose cependant de deux systèmes de protection supplémentaires, le BD-ROM Mark et le BD+. Mais ces dernières pourront seulement empêcher la copie du support original vers un Blu-Ray vierge, et n’empêcheront a priori pas la diffusion des films haute-définition sur les réseaux P2P une fois qu’ils auront été « rippés » grâce à BackupHDDVD.

Pour des raisons juridiques évidentes, il manque cependant aux sources de BackupHDDVD les clés de cryptages des films qui permettent le décryptage effectif des titres. Pour l’utiliser, il faudra donc aussi trouver les clés, mais il ne faudra sans doute plus très longtemps avant qu’elles soient largement diffusées. Il faut aussi obtenir la clé du lecteur, qui peut être révoquée par les studios. La solution n’est donc pas encore parfaite mais c’est un pas de géant qui a été réalisé, et qui démontre encore une fois que le DRM est par nature amené à être compromis.

Malgré les éléments sérieux apportés par muslix64, certains doutent encore que le système fonctionne réellement. Il faudra sans doute encore attendre quelques jours avant d’avoir la confirmation que le système est viable. Le développeur annonce déjà une version 1.0 qui permettra de trouver plus facilement les clés. Notons enfin que le forum de Doom9.org est aussi celui sur lequel est apparu en premier FairUse4WM, le logiciel qui contourne les DRM Windows Media de Microsoft.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés