Après la montre connectée, Apple lancera-t-il une bague high-tech ? La firme de Cupertino dispose désormais d'un brevet décrivant une bague bardée de capteurs en tout genre. Mais rien n'indique qu'elle verra effectivement le jour.

Ce n'est pour l'instant qu'un simple brevet, mais il en dit long sur les thématiques auxquelles s'intéresse Apple. En effet, alors que la firme de Cupertino a déjà mis un pied dans l'univers des accessoires intelligents en commercialisant une montre connectée – l'Apple Watch –, voilà qu'un titre de propriété industrielle relatif à une bague connectée vient d'être repéré par le site Apple Insider.

Destinée à être portée au niveau de l'index, cette bague est un véritable concentré de nouvelles technologies : sur le papier, elle dispose d'une surface tactile de type "Force Touch" (une technologie qui distingue les niveaux de pression exercés par l'utilisateur, permettant d'associer pour chacun d'eux une action différente) et d'un "TapTic Engine" qui fait vibrer la bague différemment selon la notification reçue.

Cette bague inclut aussi des capteurs comme le gyroscope, l'accéléromètre et un microphone. Celui-ci peut servir à donner des instructions à Siri – l'assistant personnel conçu par Apple – pour piloter à distance des appareils du groupe américain, comme l'Apple TV. La bague permettrait aussi d'enregistrer plus facilement l'écriture manuscrite, en suivant les mouvements des doigts accompagnant le stylo.

D'autres idées d'usage sont avancées, comme la possibilité de valider un transfert d'argent lorsque deux personnes ayant chacune une bague au doigt se serrent la main, en prenant en compte à la fois la distance entre les deux bagues et le mouvement simultané effectué par les bras.

Mais l'un des problèmes qui se pose avec un tel projet est de pouvoir adapter le produit à la circonférence de chaque doigt.

Pour cela, plusieurs pistes sont envisagées par le brevet : l'utilisation d'un matériau élastique comme du caoutchouc ou encore la possibilité d'agrandir ou de rétrécir l'ouverture avec un système de maillons, comme pour les montres. Plus high-tech, il est aussi question d'une commande électrique pour ajuster automatiquement la bague au doigt, en calculant ses dimensions via des capteurs.

Comme à chaque fois, l'existence d'un brevet ne veut pas dire que l'entreprise qui le détient va produire le contenu qu'il décrit. Et même dans ce cas-là, certaines pistes ne sont pas encore vraiment envisageables sur un plan industriel, en tout cas à un coût raisonnable. Mais peut-être que la situation évoluera favorablement dans quelques années, ce qui permettra à Apple de reconsidérer la question.

( photo : CC BY-SA Taximes )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés