Disney, qui annonce avoir signé un accord de distribution de ses vidéos mobiles avec Orange, est présent à Cannes pour le Mipcom, le grand rendez-vous des professionnels de l’audiovisuel. « Nous comprenons maintenant que le piratage est un modèle économique« , a déclaré Anne Sweeney, présidente de Disney-ABC Television Group (qui produit notamment les séries Lost et Desperate Housewives). « [Le piratage] existe pour servir un besoin dans le marché pour les consommateurs qui veulent du contenu de TV à la demande. Les pirates se font concurrence de la même façon que nous : à travers la qualité, le prix et la disponibilité. Nous n’aimons pas le modèle mais nous réalisons qu’il est assez concurrentiel pour en faire de plus en plus un concurrent majeur« .
La meilleure façon de concourir, selon Sweeny, est de rendre les séries TV disponibles dans les 24H suivant leur passage à la télévision. Selon un sondage interne, 84 % de ceux qui ont utilisé leur service de VOD offert gratuitement avec publicité ont trouvé qu’il s’agissait d’une bonne offre. Mieux : 87 % d’entre eux pouvaient se rappeler de l’annonceur qui sponsorisait la diffusion. Une bonne nouvelle pour les professionnels de la pub et pour les diffuseurs.

Partager sur les réseaux sociaux