Ça bouge au sein de l'équipe qui développe Google Now. La quasi-totalité des ingénieurs ayant participé à la naissance de ce projet a fini par mettre les voiles. La réorganisation de Google serait en cause. Le PDG, Sundar Pichai, a en effet choisi de mettre l'accent sur d'autres priorités comme Android et Chrome.

D'extérieur, tout semble aller pour le mieux pour Google Now. L'assistant personnel conçu par la firme de Mountain View poursuit son petit bonhomme de chemin, accumulant les fonctionnalités à mesure que les mises à jour arrivent tout en assurant une présence sur les principaux systèmes d'exploitation (Android et iOS, mais aussi Windows, Mac OS X et Chrome OS grâce au navigateur Google Chrome).

Mais en interne, la situation serait plus sensible. D'après les informations obtenues par Re/Code, l'équipe en charge du développement de Google Now est en train de connaître des remaniements conséquents depuis le départ de plusieurs ingénieurs au cours du printemps. Deux ont démissionné en mars et "plusieurs autres" (le nombre exact n'est pas donné) ont suivi le mouvement peu après.

Parmi les membres initiaux du projet Google Now, il n'y aurait plus qu'un seul "survivant". Tous les autres ont fini par partir. Par contre, l'histoire ne dit pas si ces derniers ont rejoint la concurrence, qui s'est aussi lancée dans la course aux assistants numériques personnels (Cortana pour Microsoft, Siri pour Apple).

Google n'a évidemment pas choisi de s'étendre sur la question, mais les sources interrogées par le site américain laissent entendre que la cause de cette hémorragie serait Sundar Pichai lui-même – qui a su rapidement s'imposer comme un personnage clé au sein de Google –, faute pour le nouveau PDG de Google de ne pas avoir fait de ce logiciel l'une des principales priorités de l'entreprise.

Le fait que l'équipe de Google Now soit confrontée à une rotation importante de ses effectifs n'est pas forcément la preuve de la déliquescence le projet. Dans les entreprises, il n'est pas rare de voir un renouvellement plus ou moins marqué du personnel. Et Google ne manque pas d'ingénieurs de talents dans ses rangs pour regarnir au plus vite les départs d'anciens salariés.

Cela étant, l'agitation en interne dont Re/Code se fait l'écho donne un éclairage nouveau sur la place qu'occupe Google Now dans la stratégie de la firme de Mountain View. Google Now est certes important pour Google, qui doit faire face à Siri et Cortana (ce dernier étant d'ailleurs multi-plateformes, donc un concurrent direct). Mais il n'est pas aussi important qu'Android ou Chrome.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos