OpenStreetMap va acquérir de nouveaux serveurs pour faire face à sa popularité grandissante. Une campagne de financement est en train d'être achevée avec succès. Des opérations similaires ont eu lieu en 2011 et 2013.

La plateforme collaborative OpenStreetMap, qui est l'équivalent libre de Google Maps, a beaucoup progressé au fil des années. Il suffit pour s'en convaincre de voir l'évolution du service sur une longue période de temps. En outre, le service propose des fonctionnalités très pratiques : il affiche les frontières des communes de France et propose les directions à suivre en GPS.

L'abnégation des contributeurs à OpenStreetMap a permis à la plateforme d'être l'un des sites de cartographie les plus appréciés par les internautes. Le revers de la médaille, c'est que le trafic en constante progression nécessite de renforcer périodiquement l'infrastructure du projet. Dernièrement, l'équipe a lancé un appel aux dons pour financer l'achat de nouveaux serveurs.

Selon les estimations d'OpenStreetMap, son installation actuelle devrait montrer ses limites au cours de l'été. Fort heureusement, la campagne de financement se déroule très bien : sur les 56 000 livres sterling sollicitées (environ 78 000 euros), près de 46 000 ont d'ores et déjà été versés. Il reste moins de 20 % de la somme à obtenir. OpenStreetMap explique sur cette page comment cette somme sera dépensée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés