Jusqu'à présent réservé à la fourniture de données cartographiques libres et open-source, parfois utilisées par des applications de guidage par GPS, OpenStreetMap devient un véritable service complet en intégrant enfin sur son propre site les directions pour aller d'un point A à un point B.

La plateforme collaborative OpenStreetMap, qui est à la cartographie ce que Wikipedia est à Universalis, se contentait jusqu'à présent de fournir les tracés et les informations routières saisies par ses utilisateurs, et une API pour permettre aux développeurs de les exploiter. Mais le site officiel du service en ligne pourrait gagner un nouvel intérêt auprès du grand public en quête d'une alternative à l'incontournable Google Maps.

OSM s'est en effet mis à jour avec enfin, plus de 10 ans après sa création en 2004, un service de directions intégré. Très basique dans ses fonctionnalités mais très rapide et efficace, le service permet d'obtenir les directions à suivre pour aller d'un point A à un point B, en choisissant le mode de transport voulu (en voiture, à vélo ou à pied). Pour le moment, il ne permet pas d'intercaler des points d'itinéraire ou de définir des préférences, par exemple sur l'utilisation ou non des autoroutes payantes.

Les développeurs n'ont pas réinventé la roue pour créer ce service de guidage, puisque le site se repose sur les moteurs libres déjà proposés par OSRM (Open Source Routing Machine), MapQuest et Graphhopper, les utilisateurs pouvant basculer d'un moteur à un autre. Ainsi un Paris-Bordeaux fait 582km pour 5h25 de trajet avec OSRM, ou la même distance mais seulement 5h01 avec MapQuest.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés