Concurrent libre et open-source de Google Maps, OpenStreetMap a achevé après cinq ans de travail communautaire le dessin des limites administratives des 36 680 communes de France, annonce la plateforme de cartographie sur son site. L'ensemble du travail minutieux a été réalisé par 279 contributeurs bénévoles, le premier tracé ayant été réalisé le 15 mars 2008 à Paris, et le dernier tracé réalisé à Contoire, dans la Somme, le 4 décembre 2013.

"380 000 km de limites communales ont été patiemment tracées à partir des planches cadastrales de la Direction Générale des Finances Publiques", se réjouit OpenStreetMap, qui se félicite de ce que "la DGFiP, responsable du cadastre, a autorisé les contributeurs OSM à exploiter cette source pour produire de nouvelles données", beaucoup plus précises.

Concrètement, cela veut dire que désormais, 9,5 millions de points délimitant les communes de France sont accessibles sous licence libre ODbL (Open Database Licence), qui impose simplement de citer la source et de redistribuer les modifications éventuelles dans les mêmes conditions. Or les données cadastrales offiicelles comprenaient "au mieux, 15 fois moins de points" que les 500 points en moyenne par commune relevés par OSM.

"La phase de tracé initiale s'est donc achevée et une deuxième phase a déjà commencé pour s'assurer de la qualité des données produites par ce projet collaboratif", précise l'association OpenStreet Map France.

La vidéo ci-dessous montre l'évolution des tracés depuis le début du projet :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés