Les créationnistes sont-ils mieux référencés sur Google que les partisans de la théorie de l'évolution de Darwin ?L'accusation venue d'un blog scientifique américain se confirme aussi en France, mais uniquement sur certaines requêtes, qui pourraient montrer une stratégie SEO des créationnistes visant un public plus jeune.

Quelle peut-être l'influence d'un moteur de recherche sur la culture et les convictions de toute une population, lorsque plus de 90 % des internautes accèdent aux mêmes réponses pour les mêmes requêtes ? Nous avons régulièrement posé cette question en nous intéressant par exemple au sujet du référencement des sites anti-IVG qui supplantaient les sites d'information plus neutres sur l'avortement, aux résultats politiques proposés lors des élections, aux informations médicales ou pseudo-médicales qui peuvent être affichées, ou encore au poids que les moteurs de recherche peuvent donner aux résultats de sources étatiques par rapport aux sources indépendantes.

Qu'ils soient le fruit d'une volonté de neutralité ou d'un arbitrage entre de multiples critères parfois subjectifs, les algorithmes conçus par les ingénieurs de Google et de ses concurrents ont un pouvoir excessivement important sur les informations reçues par les individus qui se posent des questions.

Un autre exemple nous est inspiré des Etats-Unis, avec la découverte par un blog scientifique des résultats affichés par Google lorsqu'un internaute s'interroge sur le sort des dinosaures. Il remarque en effet que la réponse principale affichée par Google est issue d'un site chrétien, logiquement partisan du créationnisme (l'homme et la femme sont une création de Dieu et sont apparus en l'état sur Terre), et donc opposé à la théorie évolutionniste de Darwin :

C'est peut-être un résultat attendu aux Etats-Unis, où 40 % de la population se dit créationniste et seulement 28 % partisan de la théorie de l'évolution de Darwin. Mais même en France, qui est l'un des pays les plus "évolutionnistes" du monde avec 55 % d'évolutionnistes contre seulement 9 % de créationnistes, la réponse à cette même question affiche en premiers résultats des sites créationnistes :

UN SEO ORIENTÉ POUR LES ENFANTS ?

Selon nos tests réalisés en utilisant Startpage qui offre les résultats "bruts" de Google, sans personnalisation, à la question "Qu'est-il arrivé aux dinosaures", Google affiche deux sites créationnistes en tête des résultats. Sur le premier, Christian Answers, il est écrit que "selon les évolutionnistes, les dinosaures auraient dominé la terre durant 140 millions d'années, avant de s'éteindre il y a environ 65 millions d'années. Cependant, les chercheurs n'ont jamais rien déterré avec une étiquette mentionnant un âge". Puis en s'appuyant sur la Bible, "nous arrivons à la conclusion que la création de la terre et des animaux (dinosaures inclus) est survenue il y a à peine des milliers d'années (peut-être seulement 6 000 ans !) et non des millions d'années". Puis, "si vous mettez de côté le schéma évolutionniste et ses millions d'années et prenez la Bible au sérieux, vous découvrirez" que les dinosaures étaient sur l'arche de Noé mais qu'ils se sont ensuite naturellement éteints comme "bon nombre d'espèces animales [qui] s'éteignent chaque année".

On retrouve également des résultats créationnistes, mais pas les mêmes, en effectuant la même requête sur DuckDuckGo, Qwant, ou Bing.

Mais si l'on utilise une requête au vocabulaire légèrement plus sophistiqué, comme "extinction des dinosaures" ou "disparition des dinosaures", ce sont bien des résultats neutres ou évolutionnistes qui apparaissent dans les premiers résultats.

D'où cette théorie : et si les créationnistes orientaient leur optimisation de référencement (SEO) vers des requêtes davantage susceptibles d'être effectuées par des enfants, qui demanderont plus facilement "qu'est-il arrivé aux dinosaures" que "quelle est la cause de l'extinction des dinosaures" ?

Si l'on cherche "D'où vient l'homme", la page Wikipédia sur "l'origine évolutive de l'Homme" apparaît en tête, mais elle est immédiatement suivie par une page du site "Lire la bible". Si l'on cherche "d'où vient la femme", ce sont quatre sites chrétiens créationnistes qui arrivent en tête — sans doute parce que pour les évolutionnistes, ça n'a aucun sens de se demander d'où vient la femme, lorsque l'on demande d'où vient l'Homme, en tant qu'espèce humaine :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés