Voilà qui pose la question du fonctionnement des médias, à l'heure de l'immédiateté de l'information et de la course effrénée à l'audience. Via une dépêche AFP manifestement erronée, nombre de titres de presse ont relayé cet après-midi la (fausse) mort de Martin Bouygues, sans être en mesure de la vérifier.

Plus surprenant encore, le propre média appartenant au chef d'entreprise, LCI, a repris la nouvelle sans la vérifier en interne, comme le pointe l'ancien président de Wikimédia France, Rémi Mathis.

De son côté, David Monniaux, directeur de recherche au CNRS, relève malicieusement que "si la fausse nouvelle de la mort de Martin Bouygues était venue via Wikipédia on aurait déjà 3 éditoriaux sur son manque de fiabilité". Il faut dire que l'encyclopédie en ligne a parfois été utilisée pour propager de fausses rumeurs, comme par exemple le décès imaginaire de Philippe Manœuvre.

Depuis, l'information a été démentie. Le compte officiel de Bouygues Telecom sur Twitter signale que Martin Bouygues est bien vivant.

Pour sa part, le directeur d'Orange, Stéphane Richard, a exprimé sa sympathie pour son concurrent avant de faire remarquer que "cette société de l'information incontrôlée est décidément folle".

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés