Plus besoin de passer chez le garagiste. Tesla profite de sa technologie avancée pour mettre à jour automatiquement le firmware de ses voitures, comme le ferait un fabricant de téléphone mobile, et améliorer encore les performances de son Model S P85D.

Lorsque le génial homme d'affaires et visionnaire Elon Musk a lancé le pari fou de se lancer sur le marché déclinant de l'automobile avec Tesla, ce fut avec un principe d'ingénierie en tête : concevoir un moteur électrique entièrement piloté par des composants numériques, qui permette de contrôler et paramétrer le fonctionnement de la moindre pièce depuis une interface centrale. Très concrètement, cette spécificité permet à Telsa d'améliorer le comportement des voitures ou de prévenir des pannes sans même avoir à faire des révisions au garage. Tout se fait à distance, via des mises à jour par réseaux de télécommunications mobiles (ce qui exige une extrême vigilance sur la sécurité).

C'est grâce à cela qu'Elon Musk a annoncé jeudi que la Tesla Model S P85D, qui fait déjà du 0 au 100km/h en 3,4 secondes, va gagner un dixième de seconde supplémentaires, grâce à une mise à jour qui sera déployée automatiquement. Version de luxe et sportive du Model S, la P85D embarque un moteur électrique de 700 chevaux, dont 476 chevaux à l'arrière, et offre une vitesse maximale de 250 km/h. Le tout avec une batterie assurant 480 km d'autonomie, dans des conditions de conduite normales.

Tesla a par ailleurs dévoilé un "mode Insane", qui permet de délivrer presque instantanément 691 chevaux, permettant d'atteindre les 100km/h en seulement 3 secondes :

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos