Google, qui propose déjà des accès par fibre optique dans quelques villes des Etats-Unis, serait sur le point de lancer également ses premiers forfaits mobiles. Une manière de tester le marché et de développer son savoir-faire avant de déployer ses ambitions mondiales ?

Selon des informations du site The Information relayées par Les Echos, Google s'apprêterait à se lancer dans la fourniture de forfaits mobiles aux Etats-Unis, en tant qu'opérateur virtuel (MVNO). La firme de Mountain View aurait en effet conclu des accords avec deux grands opérateurs américains, T-Mobile et Sprint, pour louer leurs réseaux et proposer ses propres forfaits mobiles, qui devraient dans un premier temps être réservés à quelques grandes villes américaines.

Google étendrait ainsi son contrôle sur l'internaute et l'écosystème, en étant potentiellement à la fois le fournisseur de l'accès, le fournisseur du terminal utilisé (Google Nexus), du système d'exploitation utilisé (Android), du navigateur utilisé (Chrome), et de beaucoup des services en ligne les plus populaires (Google Search, Google Maps, Gmail, YouTube, Drive, …). Ainsi que le fournisseur de beaucoup des publicités vues par ces utilisateurs.

DÉJA PRÉSENT SUR LA FIBRE OPTIQUE

Le fait que Google se lance en tant que MVNO soumis aux tarifs de gros d'opérateurs déjà installés montre toutefois que ses ambitions restent sans doute limitées. S'il avait la volonté de casser les prix du marché pour installer une offre très concurrentielle, Google aurait certainement les moyens de s'offrir T-Mobile, que Free a renoncé à racheter en fin d'année dernière. L'entreprise française était prête à investir environ 15 milliards de dollars pour prendre le contrôle de l'opérateur américain.

Ce ne serait en tout cas pas la première percée de Google dans le domaine de la fourniture d'accès à internet, puisque Google est déjà présent dans le fixe avec son offre Google Fiber, également réservée pour le moment à quelques villes aux Etats-Unis. La principale caractéristique de l'offre est de fournir un accès à très haut débit, jusqu'à 1000 Mbps. C'est peut-être également sur ce terrain que l'offre mobile cherchera à se distinguer, avec une offre 4G très performante et généreuse en volume de données consommées.

Par ailleurs, à une échelle mondiale, Google souhaite se lancer dans la fourniture d'accès à internet pour les zones actuellement déconnectées, notamment grâce aux satellites. Cette semaine, Google a annoncé avoir investi 1 milliard de dollars dans SpaceX, qui travaille sur une constellation de satellites pour fournir l'accès à internet mobile sur toute la planète.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés