L'incident qui a frappé Oxalide dans la matinée est désormais résolu. Celui-ci a causé l'indisponibilité de plusieurs sites français de premier plan pendant quelques heures.

Au cours de la matinée, les sites de nombreux médias français sont devenus subitement inaccessibles, tous victimes d'une même panne informatique chez le prestataire Oxalide. Parmi les plateformes affectées par l'incident figurent Mediapart, Le Parisien, 20 Minutes, L'Express, Marianne, Radio France, Vogue, Slate, CNET, ZDNet, L’Étudiant, Gameblog, GameKult ou encore Les Numériques.

La situation est depuis revenue à la normale.

Dans une série de messages publiés sur Twitter, Oxalide a expliqué que le problème s'est manifesté au niveau de son cœur de réseau. L'identification du problème est survenue vers 11h30. La remise en marche progressive des services a débuté dans la foulée. Vers 12h30, le prestataire annonçait un retour à la normale à 90 % malgré quelques perturbations Une heure plus tard,

D'après Oxalide, l'incident n'a pas été causé par une personne malveillante. "Les premiers éléments en notre possession nous permettent d'écarter l'hypothèse d'une attaque externe de type DDoS", a commenté la plateforme. Ce type d'attaque consiste à surcharger un site en lui envoyant un nombre considérable de requêtes à traiter. Débordé par la tâche, le site devient indisponible.

L'hypothèse selon laquelle ce souci serait lié aux représailles organisées sur Internet suite à la publication d'une nouvelle caricature de Mahomet par Charlie Hebdo est donc en train de s'éloigner. Oxalide doit diffuser cet après-midi à un premier rapport d'incident.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés