Orange poursuit sa quête d'un partenaire industriel pour Dailymotion. S'il regarde du côté des États-Unis et de l'Asie, l'opérateur a aussi des contacts en Europe. Et parmi les candidats potentiels figure RTL, qui juge la plateforme de vidéos "intéressante"...

À la recherche d'un partenaire pour Dailymotion, le PDG d'Orange a rencontré le patron de Hutchison Whampoa, une grosse société située à Hong Kong. Questionné sur une participation du groupe asiatique dans le site de vidéos français, Stéphane Richard a toutefois botté en touche en rappelant être "ouvert à toute proposition […] à condition que cela corresponde à un projet industriel solide".

Mais Orange n'aura peut-être pas besoin de chercher à l'autre bout du monde pour trouver un associé. En Europe, des discussions ont été engagées avec plusieurs sociétés. Il y a bien sûr eu le cas Canal+, qui n'a rien donné, mais ce n'est pas le seul contact qu'a l'opérateur sur le Vieux Continent. Il en existe d'autres, "plutôt dans le monde des contenus", confiait le PDG d'Orange il y a quelques mois.

Dailymotion, une plateforme "intéressante"

Parmi eux figure peut-être RTL. En effet, le géant des médias a fait part de son intérêt pour la plateforme de vidéos en marge d'un déjeuner de l'association des journalistes média. Selon Édition Multimédi@, qui rapporte l'information, le codirecteur général de RTL Group, Guillaume de Posch, a confirmé avoir "eu des contacts avec Dailymotion", qui a été décrite comme une solution "intéressante".

Le conglomérat luxembourgeois a toutefois précisé qu'il n'y "ni discussion, ni négociation" avec Dailymotion. Même son de cloche du côté du site de vidéos, qui a indiqué bien connaître RTL mais assuré qu'aucune "discussion particulière" n'est engagée. Cependant, une participation du groupe de médias répondrait à la fois aux objectifs d'Orange et à ceux de Bertelsmann, la maison-mère.

Un partenariat "gagnant-gagnant" ?

En effet, Orange ne cache pas son désir de trouver un partenaire américain à Dailymotion. Or, RTL a des activités outre-Atlantique : il est partenaire de CBS, l'un des grands conglomérats médiatiques, et dispose d'une filiale de production audiovisuelle, FremantleMedia. Même si ce n'est pas un ticket totalement américain, l'opérateur pourrait y trouver son compte.

RTL a en outre des activités en Asie avec CBS, une zone géographique dont la croissance et le nombre d'internautes ne sont un mystère pour personne. Le groupe gère notamment deux chaînes de télévision (RTL CBS Entertainment et RTL CBS Extreme). La participation et le développement d'une plateforme comme Dailymotion en Asie compléteraient cette offre audiovisuelle.

En outre, RTL ne cache pas son souhait de muscler sa présence dans la vidéo en ligne, qui ne cesse de prendre de l'importance. Signe de l'intérêt du groupe pour ce domaine, il est  monté dans le capital de plusieurs sociétés en l'espace d'un an (51 % de BroadbandTV au Canada cet été, 65 % de SpotXChange aux USA en avril 2013 ou encore 100 % de StyleHaul aux USA en novembre dernier).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés