Mark Zuckerberg a expliqué que Facebook souhaitait avait deux objectifs prioritaires pour les 10 prochaines années : élargir le nombre d'utilisateurs en connectant des milliards d'individus à Internet, et devenir un leader de la réalité virtuelle et augmentée.

A l'occasion de la présentation des résultats trimestriels de Facebook, qui a généré 3, 2 milliards de dollars de chiffre d'affaires au troisième trimestre, Mark Zuckerberg a détaillé auprès des investisseurs ce qu'était sa vision pour le réseau social, dans les 3, 5 et 10 prochaines années.

A court terme, la société veut surtout se concentrer sur Facebook lui-même et sur Instagram, en particulier pour augmenter son potentiel publicitaire en ciblant toujours mieux les utilisateurs pour leur apporter du contenu pertinent à leurs yeux, et donc des publicités mieux ciblées. Il s'agit d'abord et avant tout de développer le chiffre d'affaires généré par le coeur de métier.

Sur les cinq prochaines années, Zuckerberg veut "prendre notre nouvelle génération de services, Instagram, Messenger, WhatsApp et Search, et les aider à connecter des milliards de gens et à devenir des entreprises importantes en elles-mêmes". Même si elle ne le dit pas explicitement aux investisseurs, la firme est très clairement consciente qu'elle court le risque que Facebook soit rapidement démodé et rejeté par les utilisateurs, et mise donc sur le développement de sa propre concurrence, avec des services qui ont leur indépendance par rapport à Facebook, au moins de façade. C'est encore le cas pour Rooms, l'application de salons de discussion lancée la semaine dernière, qui n'est pas présentée comme une application Facebook.

Facebook, une plateforme cross-plateformes

"Ces prochaines années, notre objectif est de faire de Facebook une plateforme cross-plateformes qui permette aux développeurs de construire, faire croître et monétiser leurs applications à travers toutes les plateformes mobiles majeures", a expliqué Mark Zuckerberg. A l'instar de Google, Facebook veut devenir avant tout une régie publicitaire, peu importe si ces publicités sont affichées sur Facebook.com ou ailleurs.

Enfin, pour les 10 années qui viennent, l'objectif numéro 1 de Facebook est d'accroître son nombre d'utilisateurs, déjà presque à saturation. Le défi, commun à Google, est d'obtenir qu'un maximum d'êtres humains (et donc de consommateurs) sur Terre aient accès à Internet, et en particulier à Facebook et à ses services. Mark Zuckeberg a ainsi beaucoup insisté sur l'importance de l'initiative Internet.org, en rappelant la connexion offerte en Zambie depuis l'été dernier.

"Notre priorité est de conduire les changements fondamentaux dans le monde dont nous avons besoin pour accomplir notre mission, de connecter le monde entier, de comprendre un monde avec de grandes avancées dans les intelligences artificielles, et de développer les nouvelles générations de plateformes, en particulier dans l'informatique".

Plus inattendu, l'autre grande priorité de Facebook dans la prochaine décennie est la réalité virtuelle, avec Oculus, qu'il a racheté en mars pour 2 milliards de dollars, et qui pourrait connecter des milliards d'humains dans un même univers virtuel.

"Avec Oculus, nous faisons un pari de long terme sur l'avenir de l'informatique. Toutes les 10 ou 15 années, une nouvelle plateforme informatique arrive, et nous pensons que la réalité virtuelle et augmentée sera une part importante de la prochaine plateforme", a rappelé Zuckerberg.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés