Vivendi a trouvé un accord avec Telefonica pour lui vendre GVT, sa filiale brésilienne spécialisée dans la téléphonie mobile. L'opération s'élève à près de 7,7 milliards d'euros, dont 4,66 milliards en cash. Vivendi se débarrasse ainsi de sa dernière branche dans les télécoms.

Vivendi a conclu la vente de sa dernière filiale dans le secteur des télécoms. La multinationale a annoncé la signature d'un accord définitif avec le géant des télécoms espagnol Telefonica pour lui céder l'opérateur brésilien GVT. Le montant total de la transaction s'élève à près de 7,7 milliards d'euros, dont 4,66 milliards en cash et le reste en parts dans Telefonica Brasil et Telecom Italia.

La cession de GVT marque le désengagement de Vivendi du marché de la téléphonie, démarré en novembre 2009 lorsqu'un accord a été trouvé avec Etisalat pour céder ses parts (53 %) dans Maroc Télécom. Ce mouvement s'est ensuite poursuivi avec le dossier SFR, qui a été récupéré par Numericable. Le transfert de GVT à Telefonica parachève ce retrait.

Dans son communiqué, Vivendi précise que l'opération devrait être totalement menée à son terme d'ici la fin du premier semestre 2015. En outre, l'accord devra être validé par plusieurs autorités réglementaires, notamment au Brésil où devront être vérifiés les effets de cette cession sur le marché des télécoms.

( photo )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés