Vivendi a annoncé ce jeudi l'ouverture de négociations exclusives avec l'opérateur espagnol Telefonica en vue de lui vendre sa dernière filiale dans les télécoms, à savoir l'opérateur brésilien GVT. Selon la multinationale française, l'offre de Telefonica valorise GVT à 7,45 milliards d'euros (dont un peu plus de 4,6 milliards en cash).

Si Telefonica a manifestement les faveurs de Vivendi, un autre potentiel acquéreur s'est aussi manifesté : Telecom Italia. La société de télécommunications italienne a aussi formulé une offre à 7 milliards d'euros (dont 1,7 milliard en cash).

En cédant GVT, Vivendi achèverait son désengagement du secteur des télécommunications. L'entreprise a en effet conclu un accord en novembre 2009 avec Etisalat pour céder ses parts (53 %) dans Maroc Télécom. Elle a ensuite opté pour l'offre de rachat de Numericable dans le dossier SFR

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés