Il faut croire que les premiers tests de la presse spécialisée concernant le Fire Phone ont eu leur petit effet sur les Américains. Selon les calculs du quotidien The Guardian, qui s'est basé sur la part de marché du mobile dans le marché de la publicité et sur le nombre total de terminaux en circulation aux USA, Amazon n'aurait vendu en trois semaines que 35 000 exemplaires de son tout premier smartphone.

Il s'agit évidemment d'une estimation, mais qui donne néanmoins une idée générale du succès du Fire Phone. Le terminal n'est manifestement pas désiré, sans doute parce que son prix est très élevé alors qu'Amazon n'a pas encore fait ses preuves dans le secteur des smartphones. Le seul moyen d'en obtenir un à un prix beaucoup plus raisonnable est de se lier les mains à l'opérateur AT&T pendant deux ans.

Plusieurs médias qui ont pu manipuler le Fire Phone ont fait part de leur déception. S'il ne s'agit pas d'un produit catastrophique, les critiques ont dans l'ensemble estimé que la copie rendue par Amazon était loin d'être au niveau des autres appareils disponibles sur le marché. Au mieux, il s'agit d'un produit intéressant pour les clients les plus fidèles d'Amazon. Les autres sont invités à attendre le Fire Phone 2.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés